France-Lituanie
. | BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY

France-Lituanie: le sacre des Bleus ?

Publié le , modifié le

Il ne leur reste plus qu'un pas, mais c'est peut-être finalement le plus difficile à franchir. Tombeurs d'une Espagne que l'on disait intouchable, les Bleus retrouvent une coriace équipe de Lituanie en finale de cet Euro 2013. Deux ans après leur finale perdue contre la Roja, les coéquipiers de Tony Parker visent le tout premier titre de l'équipe de France. Vous pourrez suivre l'événement sur France 2 à partir de 20h50.

Battus de dix points par cette même équipe en phase de poules (76-62), les Français savent qu'il leur faudra une nouvelle fois élever leur niveau pour remporter le titre continental. Dix ans après avoir triomphé, cette équipe lituanienne a tous les arguments pour inquiéter la bande à Parker. Le match qui sera diffusé en direct sur France 2 ainsi que sur notre site francetvsport.fr, promet d'être âprement disputé entre deux formations soucieuses d'endosser l'étiquette de championne d'Europe. S'ils ne veulent pas connaître une nouvelle désillusion comme en finale de l'édition 2011 (perdue face à l'Espagne), les Bleus devront vite oublier leur performance contre la Roja, et se concentrer sur leur finale.

Capables du meilleur comme face à l'Espagne, les joueurs de Vincent Collet ont aussi montré le pire lors de cette compétition, comme justement face à la Lituanie. Vainqueurs de Croates un peu trop timides en demi-finale (77-62), les coéquipiers de Kleiza, Maciulis ou encore Valanciunas sauront indéniablement mettre la pression sur les Français. Menés de 14 points à la pause par la Roja lors de leur demie, les Bleus ont cependant démontré en l'emportant qu'ils avaient le mental pour s'imposer face aux talentueux joueurs de Jonas Kazlauskas. Si Tony Parker, qui dispute son septième Euro, a la capacité de se transcender et surtout, que ses coéquipers à l'instar de Diaw, Pietrus, Batum ou encore Gelabale répondent présents, alors, la France pourra soulever pour la première fois de son histoire le prestigieux trophée du championnat d'Europe.

Alors que leurs homologues féminines leur ont montré la voie en 2001 et 2009, les Bleus ont soif de reconnaissance après les deux médailles d'argent olympiques de 1948 et 2000, et la médaille d'argent européenne de 2011. "Un titre serait l'aboutissement du travail de plusieurs années", résume Boris Diaw. "Le message qu'on essaie de faire passer avec cette équipe, c'est progresser petit à petit, ne pas brûler les étapes, même si on aurait aimé y  arriver plus tôt. Mais la construction d'une équipe, ça prend du temps", a rappelé le capitaine. "On a gagné avec notre coeur", résumait-il après la demi-finale. Et il rappelle aussi "qu'il reste un match à jouer."

LES EQUIPES:

France
. Meneurs : Tony Parker (31 ans, 1,88 m, San Antonio/NBA), Thomas Heurtel (24  ans, 1,88 m, Vitoria/ESP), Antoine Diot (24 ans, 1,91 m, Strasbourg)
. Arrières-ailiers : Nando De Colo (26 ans, 1,95 m, San Antonio/NBA), Nicolas  Batum (24 ans, 2,03 m, Portland/NBA), Mickaël Gelabale (30 ans, 2,01 m, Khimki  Moscou/RUS), Charles Kahudi (27 ans, 1,99 m, Le Mans)
. Intérieurs : Boris Diaw (31 ans, 2,05 m, San Antonio/NBA), Florent Pietrus  (32 ans, 2,01 m, Nancy), Alexis Ajinça (25 ans, 2,13 m, Strasbourg), Joffrey  Lauvergne (21 ans, 2,09 m, Partizan Belgrade/SRB), Johan Petro (27 ans, 2,12 m,  Zhejiang Guangsha/CHN)
. Entraîneur : Vincent Collet

Lituanie
. Meneurs : Mantas Kalnietis (27 ans, 1,95 m, Lokomotiv Kuban), Tomas  Delininkaitis (31 ans, 1,91 m)
. Arrières-ailiers : Martynas Pocius (27 ans, 1,96 m, Zalgiris Kaunas),  Renaldas Seibutis (28 ans, 1,96 m, Vilnius), Mindaugas Kuzminskas (23 ans, 2,05  m, Malaga/ESP), Jonas Maciulis (28 ans, 1,98 m, Panathinaïkos/GRE), Linas  Kleiza (28 ans, 2,03 m, Fenerbahçe/TUR)
. Intérieurs : Donatas Motiejunas (22 ans, 2,13 m, Houston/NBA), Darjus  Lavrinovic (33 ans, 2,12 m, Budivelnik/UKR), Ksistof Lavrinovic (33 ans, 2,10  m), Jonas Valanciunas (21 ans, 2,10 m, Toronto/NBA), Robertas Javtokas (33 ans,  2,11 m, Zalgiris Kaunas)
 . Entraîneur : Jonas Kazlauskas

Romain Bonte

Championnat d'Europe de Basket