EuroBasket : Heurtel ne remplacera pas Diot

EuroBasket : Heurtel ne remplacera pas Diot

Publié le , modifié le

A 24h du coup d'envoi de l'Euro de basket (5-20 septembre), la composition de l'équipe de France qui affrontera la Finlande, samedi (21h), n'est pas encore calée. Pire, Thomas Heurtel, qui devait remplacer Antoine Diot blessé à la cuisse, ne sera finalement pas de la partie, affirme ce vendredi le quotidien L'Equipe. Pris par le temps, Vincent Collet a dû rapidement trouver une solution et c'est Léo Westermann qui aurait été appelé pour assurer le poste de meneur de jeu.

C'est un nouveau contre-temps qui est venu perturber les plans de l'entraîneur de l'équipe de France de basket, Vincent, Collet, la veille du coup d'envoi de l'Euro de basket qui se tient du 5 au 20 septembre, en France. Lui qui avait prévu de remplacer Antoine Diot, forfait pour la compétition en raison d'une lésion à la cuisse droite, par le meneur de jeu de l'Efes Pilsen Thomas Heurtel, a finalement dû revoir sa copie, d'après le quotidien L'Equipe qui révèle, ce vendredi, l'information sur son site internet. Vincent Collet a dû trouver un plan B et c'est Léo Westermann, meneur de jeu du CSP Limoges, qui a été retenu. 

Toujours selon L'Equipe, le remplacement de Diot par Heurtel ne s'est pas déroulé de manière très sereine. En stage avec son club, Heurtel aurait, dans un premier temps, été volontairement retenu par son entraîneur. Le DTN Patrick Beesley et le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat ont été obligés d'intervenir pour tenter de faire fléchir l'entraîneur turc. Mais, malgré cela, et en dépit du règlement de la Fédération internationale, l'arrivée en France de Heurtel tardait. 

Un dossier médical, en provenance du club turc et affirmant que Heurtel n'est pas apte, a été reçu jeudi par le DTN. "Dans ces cas-là, on doit faire une contre-expertise (...) Mais (jeudi) à  minuit, nous n'avions pas la garantie de le faire venir", a expliqué Patrick Beesley. A la demande de Vincent Collet, pris par le temps, Léo Westermann a été appelé. Histoire de ne pas se retrouver le bec dans l'eau, sans meneur de jeu, pour affronter la Finlande, ce samedi.

Toutefois, on notera qu'en matière d'expérience, Collet y perd au change. Si Heurtel faisait figure de remplaçant idéal, Westermann, du haut de ses 22 ans et avec seulement 5 sélections au compteur, risque d'être un peu juste. Celui qui va donc devenir la doublure de Tony Parker a une sacrée pression sur ses épaules pour son  premier tournoi majeur avec les Bleus.

A noter que le forfait de Heurtel est loin d'être le premier pour l'équipe de France ... 

Isabelle Trancoën