Ajinça France Israël
Alexis Ajinça a réalisé une prestation pleine face à Israël. | PHOTOPQR/L'ALSACE

Euro: Les Bleus vainqueurs en progrès

Publié le , modifié le

Pour son troisième match de l'Euro-2013 en Slovénie, l'équipe de France a enregistré un deuxième succès (82-63) aux dépens d'une équipe israëlienne faible. Le pivot Alexis Ajinça, auteur de dix points dans les quatre premières minutes du match, a fini meilleur marqueur de son équipe (13pts, 6 rebonds). Avec un jeu beaucoup plus fluide mais encore quelques moments d'absence, les hommes de Vincent Collet ont désormais une journée de repos avant de défier l'Ukraine, actuelle leader de ce groupe A.

"Passez par l'intérieur". C'était le mot d'ordre de la journée dans le camp français. Vincent Collet, l'entraîneur, n'a pas cessé de le rappeler à ses troupes, et c'est ce qui a permis à l'équipe de France de remplir parfaitement sa mission en battant Israël (82-63). La victoire est large, le suspense n'a pratiquement pas existé dans cette rencontre où les Israëliens ont montré pour quelles raisons ils occupaient la dernière place du groupe A. En manque de densité dans la raquette, sans shooteur capable de punir de loin sur la durée, cette formation n'est plus en course pour la qualification.

Face aux Français, elle a espéré à peu près cinq minutes, au début du 2e quart-temps. Le temps que les Bleus accumulent cinq pertes de balles en quatre minutes, forçant le staff à remettre sur le parquet Tony Parker et Nicolas Batum sous la pression d'Israëliens revenus de 20-14 à 20-18. Jusque-là, les coéquipiers de TP avaient plutôt bien géré leur affaire. Face à une formation qui ne l'a plus battue depuis 1997, les consignes étaient d'abord bien appliquées, offrant à Alexis Ajinça, très présent, de compiler dix points en moins de quatre minutes de jeu. A ce moment-là, seul me meneur des Spurs, premier marqueur de la rencontre, avait dégaîné avec succès dans le camp tricolore. Entré pour mener le jeu et déplacer Parker à l'arrière, Nando De Colo plantait son premier panier à 3pts pour offrir à la France un net avantage à l'issue du premier quart-temps, conclu (20-14).

Les intérieurs à la fête

Puis, c'était la mauvaise passe collective, correspondant à la sortie du cinq majeur tricolore. De retour aux affaires, les cadres remettaient de l'ordre, Batum, Parker et Diaw scorant pour redonner de l'air (26-18). Le joueur de Portland assommait un peu plus les Israëliens en fracassant un alley-oop sur une passe de TP (30-23), lequel finissait cette première période en enchaînant un panier avec la faute en plus et un tir à 3pts (38-29). Au retour des vestiaires, il n'y avait plus qu'une équipe. Avec un jeu de plus en plus collectif, et un adversaire de moins en moins présent, l'équipe de France creusait le trou. En trois minutes, De Colo et Batum assénait notamment deux tirs à longue distance (48-31). L'écart était fait.

A la fin du match, presque vingt points d'écart, les intérieurs à la fête (Ajinça mais aussi Petro 10pts, 5 rebonds et Lauvergne 3pts et 4rbds), Parker tranquille (12pts, 7 passes), suivi de Batum (9pts), De Colo (8pts à 2/3 à 3pts) et Diaw (8pts, 3rbds, 3 passes). Le collectif tricolore se renforce, et il passera un test dimanche contre l'Ukraine, rivale des Bleus qui a battu les Allemands (77-73) cet après-midi.

Championnat d'Europe de Basket