Sandrine Gruda France
Sandrine Gruda et son jeu en pivot | ATTILA KISBENEDEK / AFP

Euro 2015 : Les Bleues repartent de l'avant

Publié le , modifié le

Après la défaite face à la Turquie, l'équipe de France s'est parfaitement ressaisie en battant la Biélorussie à Debrecen en Hongrie (64-58). Assurées de terminer à la 2e place de leur groupe derrière les Turques, les Bleues éviteront l'épouvantail espagnol en quart de finale et affronteront la Serbie ou la Lituanie.

La Turquie ayant coupé tout suspens quant à la première place en battant la République Tchèque (59-48) avant le coup d'envoi du match de la France, l'enjeu pour les Françaises était bel et bien de consolider leur seconde place. Ce ne fut pas sans mal mais, grâce notamment à une Yacoubou décisive, la mission a été remplie. Contrairement à ses deux dernières mises à feu, la France réussissait son envol face aux Biélorusses. Sous l'impulsion d'une Sandrine Gruda parfaite (4 sur 4 sur ses premiers shoots), les Bleues prenaient rapidement leurs distances. 

Gruda, l'arme des Bleues en vidéo : 

Grâce à un jeu de passes bien huilé, les intérieurs tricolores régnaient sans partage dans la raquette. Inspirées également dans leurs tirs longue distance, les filles de Valérie Garnier parvenaient à gérer sereinement l'écart jusqu'à la pause (40-29) dans une ambiance toujours aussi feutrée.

Si les sièges de la salle de Debrecen étaient vides, les paniers, eux, continuaient de se remplir en seconde période. Pourtant, côté biélorusse, Leuchenka justifiait sa réputation. La géante blonde (1,95m) maintenait ses coéquipières à portée de shoot grâce à ses 16 points et 9 rebonds. Trop statiques dans leurs attaques, les Bleues se faisaient rappeler à l'ordre par leur coach, inquiète de voir les partenaires de Snytsina (14 points) à 5 petites unités. 

Skrela dégaine un shoot assassin

A l'orée du dernier quart-temps, la Biélorussie revenait même à trois points (52-55) mais Isabelle Yacoubou, toute en puissance, redonnait une petite marge aux siennes (52-58). La pivot tricolore, jouait le rôle de locomotive pour remettre la France sur les bons rails avec ses 14 points et 12 rebonds. Incontestablement son meilleur match depuis le début de la compétition. Et alors que la menace adverse se reprécisait dangereusement (61-58), Gaëlle Skrela sortait de son chapeau un tir à trois points qui faisait du bien (64-58). Plus rien ne serait marqué dans les dernières secondes, les Tricolores pouvaient savourer ce goût de la victoire retrouvée. 

Championnat d'Europe de Basket