Tony Parker et Vincent Collet
Tony Parker et Vincent Collet | MARK RALSTON / AFP

Euro-2013: l'occasion en or pour Parker

Publié le , modifié le

Vice-championne d'Europe en titre, frustrée par sa défaite en quarts de finale des JO, l'équipe de France masculine débute aujourd'hui l'Euro-2013 en Slovénie (du 4 au 22 septembre), contre l'Allemagne. Si Noah, Turiaf et d'autres sont absents en Bleu, les Français ne sont pas les seuls orphelins. Espagne (Pau Gasol, Navarro), Allemagne (Nowitzki), Russie (Kirilenko) et bien d'autres équipes ont préféré faire l'impasse. Cela donne d'autant plus de chances aux Bleus, menés par Parker, Batum et Diaw.

Les Jeux Olympiques sont passés par là. Fatigués ou blessés après une saison à rallonge, bon nombre de cadors européens, évoluant souvent en NBA, ont préféré ne pas s'aligner en Slovénie pour l'Euro-2013. Contrairement à l'Euro-2011, l'Espagne ne disposera pas de tous ses ténors à un an de l'événement le plus important: le Mondial-2014 à domicile. Il manquera notamment Pau Gasol, meilleur marqueur de la compétition en 2003 et 2009, Juan Carlos Navarro, MVP en  2011, et Serge Ibaka, l'intérieur vedette d'Oklahoma. Cela n'empêche pas l'équipe ibérique de faire partie des favorites pour se succéder à elle-même, alors qu'elle est double tenante du titre. 

Vice-championne d'Europe en titre, l'équipe de France se trouve triplement affamée par cette échéance. D'abord, parce que Tony Parker et ses coéquipiers rêvent depuis très longtemps de se parer d'or en Bleu. Ensuite, parce qu'ils ont été très frustrés par les JO-2012, où ils ont encore échoué contre ces maudits espagnols qui leur barrent si souvent la route de la victoire. Médaillée de bronze en 2005, quatrième de l'Euro en 1999 et 2003, 5e en 2009, 6e en 2001, la France tourne autour depuis trop longtemps pour que cela continue. Antoine Diot parle d'un groupe "composé de revanchards à la soif de gagner qui ont tous une bonne raison d'aller chercher l'or". Enfin, hormis son jeu intérieur sérieusement amputé (Noah, Turiaf, Séraphin, Mahinmi...), elle se présente avec ses joueurs majeurs (Parker, Batum, Diaw, De Colo, Gelabale, Piétrus), contrairement à ses rivaux.

La ​plupart des stars absentes

Avec son statut de 2e nation européenne, elle a bénéficié d'un tirage au sort très clément pour le 1er tour. D'autant plus que Nowitzki (Dallas) et Kaman (Lakers) manqueront à l'Allemagne (dans le premier match ce soir), comme Luol Deng (Chicago) avec l'équipe de Grande-Bretagne (match le jeudi 5 septembre), qu'Israël (6 septembre) et Ukraine (8 septembre) seront logiquement inférieurs alors qu'il faudra se méfier de la Belgique (dernier match du 1er tour le 9 septembre). Même le jeune Joffrey Lauvergne est sur la même longueur d'ondes: "Cette année semble l'année ou jamais, parce que nous n'avons jamais été aussi forts. Donc, on ne va pas encore attendre cinquante ans", annonce-t-il.

Les grandes nations dans les autres groupes sont également fragilisées par les absences: la Russie (Kirilenko, Mozgov), l'Italie (Gallinari, Bargnani), la Grèce (Koufos), le Monténégro (Pekovic) ou la Serbie (Teodosic). Sur la ligne de départ, Espagne, France, Grèce, Turquie et Lituanie représentent les favoris pour le titre européen. Mais tous les participants visent d'abord une présence en quarts de finale, synonyme de qualification pour le prochain Mondial. Et avec tous ces joueurs absents, la hiérarchie peut être "diablement" remise en cause.

Le​s groupes

Groupe A: France, Grande-Bretagne, Allemagne, Ukraine, Belgique, Israël
Groupe B: Macédoine, Lituanie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Lettonie, Serbie
Groupe C: Espagne, Slovénie, Croatie, Pologne, Géorgie, Rép. tchèque
Groupe D: Russie, Grèce, Italie, Finlande, Turquie, Suède

Vidéo: Les Bleus, comme des lions en cage

Voir la video-->Voir la video

Championnat d'Europe de Basket