france espagne basket euro féminin 29062013
Marta Xargay entourée par Edwige Lawson et Sandrine Gruda | AFP

Euro-2013 : Les Braqueuses oublient de prendre le magot

Publié le , modifié le

Au terme d'une rencontre à suspense, et malgré le soutien inconditionnel du public de la salle d'Orchies, l'équipe de France féminine s'est inclinée devant l'Espagne (69-70) en finale de l'Euro-2013. Les Braqueuses n'imiteront pas leurs aînées, qui avaient réussi à s'imposer en France lors de l'édition 2001.

Elles y ont cru jusqu’au bout… mais cela n’aura pas suffi à faire le bonheur des Braqueuses. Dix mois après leur incroyable parcours à l’occasion des JO de Londres, les Françaises -qui restaient sur un sans-faute lors de ce tournoi malgré un quart et une demie accrochés- sont passées à côté de leur rêve commun, dimanche en finale de "leur" Euro à Orchies. Favorites à l'heure d'affronter l'Espagne, outsider par excellence, les joueuses de Pierre Vincent n’ont su tenir à distance respectable leurs adversaires du jour (69-70).

Crispées par l’enjeu, et ce malgré le soutien inconditionnel d’un public acquis à leur cause, les Braqueuses ont beaucoup souffert, notamment lors du premier quart-temps (12-21), perdant pas moins de huit ballons en l’espace de dix minutes de jeu. Les Bleues, conscientes d’avoir un coup à jouer face aux Espagnoles, ont à la force du collectif repris petit à petit le retard, monté à 18 points, pour finalement pointer à une unité seulement de la Roja à la pause (35-36). Gruda (14 points), touchée par la grâce, comme souvent lors de cet Euro-2013, n’étant pas étrangère à ce furtif comeback.

Une seule fois devant au score

Au retour des vestiaires, c’est pourtant Torrens -assez bluffante- qui a (re)mis l’Espagne sur le droit chemin. Bien que marquée par son vis-à-vis,  l’Ibérique a enchaîné les paniers à trois points, au grand dam des Braqueuses. Oui mais voilà : les filles de Pierre Vincent, habituées aux retournements de situation sans précédent, se sont appuyées sur le duo Lawson-Gruda pour revenir dans le match et conclure pour la première fois un quart-temps devant au tableau d’affichage (55-53).

Alors qu’il ne leur restait plus que dix minutes à tenir, pour obtenir ce titre tant convoité, les Braqueuses -déstabilisées par l’enjeu- ont lâché un peu de lest, permettant pendant un temps aux Espagnoles de reprendre confiance. Lyttle, omniprésente sur le parquet d’Orchies (20 pts, 11 rbds), a mis à profit deux pertes de balles des Françaises dans un temps fort pour assurer trois points d’avance à sept secondes du "buzzer" (67-70). Et malgré le dernier shoot de Gruda à deux points, il était déjà trop tard pour les Braqueuses. Beaucoup trop tard. 

Championnat d'Europe de Basket