Sandrine Gruda, Céline Dumerc, et Valériane Ayayi
Sandrine Gruda, Céline Dumerc, et Valériane Ayayi sont prêtes à conquérir l'Europe | Richard BRUNEL/PHOTOPQR/LA MONTAGNE

Douze Bleues taillées pour le titre

Publié le , modifié le

Du 15 au 30 juin 2013, la France accueille l’EuroBasket féminin, dont les favorites naturelles ne sont autres que les désormais célèbres « Braqueuses », médaillées d’argent lors des dernières Olympiades de Londres. A domicile, Céline Dumerc et ses coéquipières tenteront de surfer sur la vague des Jeux en confirmant, dès samedi, une préparation sans faux pas (neuf victoires en autant de matches). Présentation d’un groupe renouvelé prêt à conquérir un nouveau titre après les sacres de 2001 et 2009.

Les meneuses :

Érigée en symbole du basket féminin hexagonal et du sport français tout entier, Céline Dumerc aura décidément vécu, dans sa carrière, un avant- et un après-Londres. A bientôt 31 ans, la meneuse de Bourges, dont les actions décisives lors des derniers Jeux sont toujours ancrées dans les mémoires, sera bien évidemment la figure de proue des Bleues pour cet Eurobasket tricolore. Devant son public, la digne successeure de Yannick Souvré aura à cœur de prouver qu’elle n’a rien perdu de son adresse ni de l’extraordinaire confiance qu’elle dégageait il y a dix mois sur les parquets britanniques, et durant toute la dernière saison sous le maillot orange des Berruyères.

Pour la soutenir, « Caps » pourra compter sur la meneuse de Lattes-Montpellier, Edwige Lawson-Wade (34 ans), qui s’apprête à jouer les derniers matches professionnels de sa carrière. Riche d’un énorme palmarès, l’actuelle vice-président de la Ligue féminine de basket a en effet annoncé qu’elle mettra un terme à sa carrière après l’édition 2013 d’une compétition qu’elle a déjà gagné à deux reprises. Après plus de 200 sélections, elle espère quitter les parquets comme elle l’a fait en club, en soulevant la Coupe de France en mai dernier : sur un dernier titre. Après son départ, elle laissera les clés à Anaël Lardy (25 ans), absente à Londres mais déjà championne d’Europe en 2009, qui fera son retour en LFB (Perpignan) la saison prochaine après une année à Prague.

Les arrières / ailières :

Outre la cadre tricolore Émilie Gomis (29 ans), le sélectionneur Pierre Vincent a décidé de faire appel à trois nouvelles internationales qui s’apprêtent à vivre leur première grande expérience en Bleu. Récente MVP de la Coupe de France, la capitaine de Montpellier Gaëlle Skrela (30 ans), petite sœur du rugbyman David Skrela et coéquipière de Gomis et Lawson en LFB, a ainsi honoré ses premières sélections lors des matches de préparation. Une consécration pour cette défenseure réputée, longtemps snobée par l’équipe de France.

La jeune Valériane Ayayi (19 ans), championne d’Europe junior l’an passé et prometteuse pour sa première saison pro à Basket Landes, a gagné la confiance du staff, et devrait gagner quelques minutes en tant que doublure de Diandra Tchatchouang (21 ans), probable titulaire au poste 3. Cet espoir du basket mondial passée par l’INSEP, la NCAA (Maryland) et Montpellier, a réalisé une bonne saison à Perpignan. Avant de s’envoler peut-être pour la WNBA à la rentrée (elle a été draftée par les Silvers de San Antonio), Tchatchouang aura une belle carte à jouer à l’EuroBasket.

Les intérieures : 

Sans surprise, les principales cadres du secteur intérieur français seront toutes de la partie. La raquette française comportera ainsi quatre « Braqueuses » déjà titrées en 2009 et membre de la fabuleuse aventure londonienne en 2012. Dès samedi, on retrouvera donc sur les parquets français Sandrine Gruda (25 ans), meilleure joueuse européenne il y a quatre ans et récente vainqueur de l’Euroligue avec Ekaterinbourg, et Isabelle Yacoubou (27 ans), pensionnaire elle aussi du championnat russe (Spartak Moscou).

L'imposante paire d’intérieures sera doublée par les deux coéquipières triples championnes de France en titre avec Bourges, Emmeline Ndongue (30 ans) et Endéné Miyem (25 ans). Enfin, la dernière nouvelle du groupe, Marielle Amant (23 ans), grignotera les dernières minutes restantes. Recalée au dernier moment de l’équipe envoyée aux Jeux, la pivot de Nantes-Rezé a cette fois passé l’ultime sélection et fera tout pour donner raison à Pierre Vincent.

Vice-championnes olympiques, elles ont quitté le groupe des Bleues : Jennifer Digbeu, Florence Lepron, Marion Laborde, Élodie Godin et Clémence Beikes.

Championnat d'Europe de Basket