Collet ne sait pas encore s'il va rester

Publié le , modifié le

Vincent Collet, le sélectionneur de l'équipe de France masculine de basket, sacrée championne d'Europe dimanche à Ljubljana, a indiqué qu'il allait prendre le temps de décider s'il allait renouveler son contrat, ne souhaitant pas le faire "à chaud". "Je savoure. Je ne veux pas faire ça à chaud", a-t-il répondu en conférence de presse à la question de savoir s'il allait prolonger son contrat qui expire après cet Euro, après la finale remportée face à la Lituanie (80-66).

"Je vais prendre ma décision rapidement. Ce n'est pas le plaisir de faire attendre, mais je dois me poser parce que les enjeux sont les mêmes", a  expliqué Collet , qui cumule les fonctions de sélectionneur et d'entraîneur de club à Strasbourg (ProA). "On m'a suffisamment demandé quand j'ai commencé comment j'allais pour  faire les deux", a-t-il rappelé. "J'avais répondu que sur la durée, ça pouvait  s'avérer compliqué. C'est toujours vrai. Je ne suis pas une machine. Dans deux  jours je serai à l'entraînement à Strasbourg."

"Ce n'est pas facile à assumer", a-t-il repris. "Quand on sort d'un Euro, on est rincé. Je le suis. Les heures de vidéo finissent par avoir raison du bonhomme. Je vais réfléchir vite et bien." Le prochain sélectionneur s'engagera pour au moins trois ans, avec pour  mission de mener la France à la Coupe du monde 2014, à l'Euro-2015, pour  lesquels elle est qualifiée, et aux J0-2016 à Rio, si elle se qualifie pour  cette échéance.

 "L'envie existe très fortement (de rester)", a assuré Collet . "Mais c'est une question de réalisme. Est-ce que je suis capable ? Il faut s'engager pour  trois et trois ans c'est long à assumer le club et l'équipe nationale. Donc ce  n'est pas une question d'envie. J'adore cette équipe. Ce groupe est magnifique."

Gilles Gaillard

Championnat d'Europe de Basket