Nicolas Batum, Equipe de France
L'ailier de l'équipe de France Nicolas Batum | MARK RALSTON / AFP

Batum : "Etre le meilleur ailier de l’Euro"

Publié le , modifié le

Meilleur marqueur des Bleus lors des deux premiers matches de préparation de l’équipe de France (16 points de moyenne), Nicolas Batum veut tout casser à l’Euro en septembre. L’ailier de Portland vise un podium et le titre de meilleur ailier de la compétition, comme il l’a confié à l’Equipe.

Qu’il est loin le temps où le jeune Nicolas Batum, 21 ans, échouait à prendre le leadership de l’équipe de France au Mondial 2010. Trois ans plus tard, l’ancien Manceau a pris du coffre et de l’assurance. "Chaque année j’ai réussi à passer un cap. Que ce soit dans le jeu ou en dehors, au niveau basket ou mental, explique l’ailier des Portland Trail Blazers dans l’Equipe. Maintenant je veux vraiment atteindre la marche au-dessus, être considéré comme l’un des meilleurs à mon poste au niveau mondial."

Batum : "Maintenant, je suis un cadre"

Meilleur marqueur des Bleus lors des deux premiers matches de préparation, "Batman" est bien parti pour poser son empreinte sur l’Euro slovène en septembre. Derrière l’indétrônable Tony Parker, le Normand joue le porte-flingue, sans se cacher. "Dans cette équipe de France il ya une hiérarchie et si on veut y arriver, on doit respecter la hiérarchie, assure l’ex-Nancéien. Je suis arrivé en tant que petit jeune et je monte, j’apprends avec eux. (…). Maintenant, clairement, je suis un cadre."

Ses 13,9 points de moyenne affichés l’an passé sous le maillot frappé du coq ainsi que ses actions de classe à l’Euro 2011 ou aux derniers JO le prouvent, Batum est indispensable à l’équipe de France. "Sur cet Euro, je veux asseoir un statut, celui de top européen à mon poste. Mais ça ne passera que par des victoires et le podium au minimum. (…) Je dois être le meilleur ailier de l’Euro", ambitionne le meilleur espoir de Pro A 2007 et 2008. Conscient du nouveau statut que lui confère le contrat en or massif signé avec la franchise du Nord-Ouest des Etats-Unis l’an passé (8,5 millions de dollars), Batum se fixe des objectifs élevés.

Objectifs : Mondial et médaille

Elevé à l’école mancelle, celui qui débutera en octobre prochain sa sixième saison NBA n’est cependant pas aveuglé par ses objectifs personnels. Malgré un groupe remodelé à cause des nombreux forfaits, le 25e choix de la Draft 2008 croit en l’équipe mise sur pied par Vincent Collet. "Je ne trouve pas cette équipe si éloignée que ça de celle de 2011. D’accord, on n’a pas Noah. Mais j’adore la fraîcheur que les nouveaux amènent, clame un « Batman » sur de son fait (…). C’est pour ça que je dis que ce groupe a de la gueule."

Au terme d’une saison frustrante sur le sol américain, puisqu’il n’a pu qualifier sa franchise en playoffs malgré de flatteuses statistiques (14,3 pts, 5,6 rbds, 4,9 p.d), le N.88 des Trail Blazers chasse "minimum la qualification pour le Championnat du monde (les 6 premiers de l'Eurobasket seront qualifiés pour le Mondial 2014 en Espagne, ndlr). Après, le dernier carré est envisageable, la médaille est visée de toute façon." Vice-championne d’Europe en titre, la France avance avec assurance vers un Euro slovène boudé par de nombreuses stars. Pour toucher le Graal, les Bleus pourront compter sur un Batum aux dents longues.

Jerome Carrere

Championnat d'Europe de Basket