Jeep Elite : un joueur de l'ASVEL positif à la Covid-19 joue 40 secondes avant de quitter le match

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Norris Cole
Le joueur de l'ASVEL Norris Cole (à gauche) a joué quarante secondes hier avant de quitter ses partenaires. | Loic VENANCE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Scénario surréaliste dimanche pour la quatrième journée de Jeep Elite entre Cholet et Lyon-Villeurbanne. Un joueur de l'ASVEL, Norris Cole, a quitté le terrain après 40 secondes de jeu, alors qu'il avait appris avant le début du match qu'il était positif à la Covid-19. Le maire de Cholet Gilles Bourdouleix a promis de porter plainte contre le club rhodanien et contre la Ligue nationale de basket.

C'est un scénario ubuesque qui a eu lieu dimanche à la Meilleraie, antre de Cholet Basket, pour le compte de la quatrième journée. Les Choletais recevaient Lyon-Villeurbanne (73-82), une équipe déjà décimée avant le début du match par les absences pour cause de Covid-19 de Matthew Strazel, Kevarrius Hayes et de son coach TJ Parker, le frère de Tony. Au bout de 40 secondes, Norris Cole, double-champion NBA avec le Miami Heat et désormais meneur de l'ASVEL, est sorti du terrain au premier arrêt de jeu pour ne plus y revenir du match. Les observateurs se sont alors demandés si l'Américain s'était blessé pendant l'échauffement. La réponse est venue du compte twitter de l'ASVEL pendant la mi-temps. Un joueur supplémentaire, Norris Cole donc, a été testé positif à la Covid-19. "Le joueur a été immédiatement sorti du match par précaution", précise le club.

Frédéric Fauthoux, coach assistant de TJ Parker en temps normal mais qui a donc effectué l'intérim en coach principal à la suite de l'absence du second, a expliqué en conférence de presse avoir appris à l'échauffement que le test était revenu positif. Dans ces conditions pourquoi Norris Cole a tout de même débuté la partie ? Frédéric Fauthoux se justifie comme l'a rapporté le site spécialisé BeBasket : "Pendant l'échauffement, on a appris qu'il était positif et qu'il ne pouvait pas jouer. On a prévenu la LNB. Je ne pouvais pas l'enlever puisqu'il était déjà inscrit dans le cinq majeur sur la feuille de match. Je ne fais que mon métier, je ne peux pas juger ce qu'il s'est passé." En effet, un point de règlement fige le cinq de départ lorsque celui-ci est inscrit sur la feuille de match à quelques minutes de l'entre-deux sauf "en cas de blessure".

A posteriori, l'attitude de Norris Cole en début de rencontre interroge. Le meneur américain a participé au protocole LNB et tapé dans les mains de ses adversaires comme si de rien n'était alors que son test positif lui avait été révélé quelques minutes plus tôt.

A la suite de ces révélations, le maire de Cholet Gilles Bourdouleix (divers droite) a dénoncé "l'irresponsabilité" de cette situation sur son compte twitter, promettant de porter plainte contre l'ASVEL et la Ligue nationale de basket. Il a également menacé de ne plus autoriser les matches à la Meilleraie si un cas positif est avéré. "Je vais interdire les matches à partir du moment où, dans une équipe, il y aura au moins un cas positif avéré moins d'une semaine avant, a déclaré l'édile à l'AFP. C'est la règle pour tout le monde. Quand on est cas contact, on doit rester une semaine en quarantaine. Mais les structures sportives n'appliquent pas cette règle, avec l'accord du gouvernement, ce qui est complètement surréaliste. Désormais au moindre cas positif dans une équipe, je n'ouvrirai pas la salle de basket à Cholet." Le prochain match de Cholet à domicile doit avoir lieu mercredi 21 octobre contre le club israélien de l'Hapoel Holon, pour la première rencontre européenne pour le club depuis 2013.

Championnat de France de basket - Jeep Elite