L'ASVEL prend le large
L'ASVEL prend le large | AFP

Jeep Elite : l'ASVEL prend le match 2 contre Monaco et se rapproche d'un 19e sacre

Publié le , modifié le

Tombeur de Monaco samedi soir lors du match 1 de la finale de Jeep Elite (81-71), l'ASVEL a récidivé dans sa salle, ce lundi, pour le match 2. Le club 18 fois champion de France s'est rapproché d'un nouveau sacre en dominant les monégasques (73-67). Le prochain match aura lieu jeudi, en Principauté. Les coéquipiers de Georgi Joseph n'auront pas le droit à l'erreur.

Villeurbanne s'est rapproché de son 19e titre de champion de France de basket en creusant l'écart en finale face à Monaco grâce à une deuxième victoire d'affilée, 73 à 67, lundi à l'Astroballe. Les Villeurbannais, déjà vainqueurs samedi (81-71), mènent 2 à à 0 et ont maintenant trois occasions de conclure, jeudi, en Principauté puis de nouveau samedi sur le Rocher, avant une éventuelle "belle" à domicile mardi prochain.

L'Asvel a pris un très net ascendant sur Monaco avec cette cinquième victoire en autant de matches cette saison mais la Roca Team, qui a eu une belle réaction jeudi en fin de rencontre, n'a encore jamais perdu à domicile depuis l'arrivée de l'entraîneur Sasa Obradovic fin février.

Pendant trois quart-temps, Villeurbanne a semblé se diriger vers un succès facile grâce à sa défense hermétique. Asphyxiés, les Monégasques n'avaient marqué que 24 points à la pause! Malgré un jeu collectif défaillant en attaque (20 ballons perdus), l'Asvel avait fait l'écart à la mi-temps (40-24) grâce à la vista du tout jeune Théo Maledon, 18 ans et meilleur marqueur de Villeurbanne avec 12 points, l'activité à l'intérieur d'Amine Noua (10 points) et à la réussite de DeMarcus Nelson (10 points à 100%).

Rendez-vous jeudi en Principauté

Il a fallu un gros coup de colère du coach serbe Sasa Obradovic (contre un arbitre) et son exclusion du banc pour que les Monégasques réagissent à la fin du troisième quart-temps. Enfin agressive à l'image de Paul Lacombe et Yakuba Ouattara (9 et 10 points), la Roca Team est revenue à 2 longueurs (59-57) à cinq minutes de la fin.

Elle n'a jamais pu passer devant, faute d'une adresse suffisante aux lancers francs, à l'image du pivot Erick Buckner (15 points mais 1/6 sur la ligne). Mais elle s'est au moins persuadée que la série pouvait encore tourner. L'Asvel, elle-même, avait remporté son dernier titre en date, en 2016, après avoir perdu les deux premiers matchs contre Strasbourg. 
 

Avec AFP

francetv sport francetvsport

Championnat de France de basket - Jeep Elite