Nancy Hyères-Toulon Akingbala Boungou Colo 01 2011
Le Nancéien Akingbala au contre face ua Varois Boungou Colo | AFP - Johanna Leguerre

Chalon tombe à Poitiers, Cholet et Nancy rejoignent Roanne

Publié le , modifié le

La défaite de Roanne à Villeurbanne vendredi, couplée au revers surprenant de Chalon à Poitiers (70-61), aboutissent au bonheur de Cholet, vainqueur de Limoges (77-67), et de Nancy, tombeur de Hyères-Toulon (86-67). A l'issue de cette 13e journée de ProA, ils sont donc 3 à occuper la 1ère place: Roanne, Cholet et Nancy. Paris-Levallois glisse un peu plus vers la relégation après sa défaite à Vichy (77-50). Strasbourg humilié à Orléans (96-39).

Battu à Chalon en début de semaine après avoir été éliminé en Euroligue, Cholet a bien réagi en battant en fin de rencontre Limoges qui aurait bien aimé profiter des mauvais moments du champion de France en titre. Le départ de Claude Marquis pour un club iranien a été bien digéré, semble-t-il, Samuel Meijia maintenant son rythme de la fin d'année 2010, finissant meilleur marqueur de son équipe avec 20 points, 2 rebonds, 3 passes et 3 interceptions, soutenu de belle manière par Luc-Arthur Vebobe (13pts, 8rbds, 3 passes), Diarra Mamoutou (11pts, 5rbds, 4 passes) et l'inévitable Randal Falker (8pts, 10rbds). Le promu limogeaud a pu compter sur Chris Massie (27pts, 7rbds), mais il a été bien seul à franchir les 10 points, Tommy Adams s'arrêtant à 9pts, 5rbds et 3 passes décisives. Cette victoire ramène les Choletais en tête de la ProA en compagnie de Roanne, amoindri et batttu à l'ASVEL (77-65) vendredi soir, mais également de Nancy.

Les Lorrains ont réalisé un match très solide en dominant le rebond (43 contre 32) et en ne commettant qu'un minimum de fautes (3 lancers-francs tentés par les Varois) pour battre Hyères-Toulon (86-67). Les Hyérois pouvaient réaliser un grand coup en cas de succès au Palais des Sports, mais le trio Masingue - Houston - Krupalija, chacun auteur de 12 points, a été inférieur au quatuor Badiane (18pts) - Darden (19pts) - Samnick (13pts) - Grant (13pts). Roannes, Nancéiens et Choletais se partagent donc la place de leader, rang que n'occupe plus désormais Chalon.

En déplacement à Poitiers, qui n'avait gagné que trois matches jusque-là, les joueurs de Gregor Beugnot ont connu une cruelle désillusion, s'inclinant (70-61), sonnés par l'adresse de loin des Poitevins, force incarnée par Antonio Grant (17pts à 3/5 à 3pts) ou Pierre-Yves Guillard (15pts à 3/3 à 3pts, 9rbds). Ce 4e revers de la saison de Chalon cantonne le club à une longueur du trio de tête.

La tête, Paris-Levallois en est très loin. En s'inclinant pour la 8e fois de suite en championnat, lors d'un voyage à Vichy, les Franciliens ont peut-être perdu plus qu'un match. Car leur adversaire du soir était la lanterne rouge du championnat, et s'incliner aussi sèchement (77-50) ne peut pas inciter à l'optimisme. D'autant plus que le zéro pointé à 3pts, sur 19 tentatives, n'est que le reflet du mal qui ronge cette équipe. Les 15pts de Sommerville et les 10 de Hamilton n'ont donc servi à rien, d'autant que chez les locaux, Nichols (19pts) et Shuler (17pts) ont brillé.

Du coup, Le Mans, en allant s'imposer au terme d'un match très accroché (91-86) à Gravelines, fait une excellente affaire. 18pts d'Acker, 26 de Batista, 17 de Dewar, et voilà les Manceaux, victorieux de la meilleure défense de France, qui prennent une longueur d'vanace sur Paris, Poitiers et Limoges, et deux sur Vichy.

Enfin, à signaler le score étonnant d'Orléans, tombeur de Strasbourg (96-39). Pour trouver trace d'une déroute offensive similaire, il faut remonter à un Orléans-Clermont (80-40) en mars 2008, ou un Hyères-Toulon-Le Mans (40-65) de décembre 2004. Les Orléanais, qui ont brillé avec six joueurs entre 10 et 19 pts, restent ainsi en course pour la Semaine des As. La SIG, qui a cédé le deuxième quart-temps 37 à 1, s'est aussi distinguée par un évaluation totale de 17 quand aucun joueur ne dépassait la barre des 10 poins.