Steed Tchicamboud (Chalon)
Steed Tchicamboud (Chalon) monte au cercle | ©Thierry Larret/Maxppp

Chalon était trop court

Publié le , modifié le

L'Elan Chalonnais a connu un sérieux revers dans sa salle, battu (90-61) par le Maccabi Tel Aviv, jeudi lors de la 3e journée d'Euroligue. Les champions de France ont à peine fait illusion durant cinq minutes, avant de prendre irrémédiablement l'eau en défense, d'être en panne de réussite (à peine 45% aux tirs) et de perdre totalement le fil du match. Avec cette défaite Chalon se complique la tâche dans cette compétition.

Après une victoire en ouverture contre Gdynia et une courte défaite à Berlin, les champions de France ont expérimenté en vrai l'univers impitoyable du plus haut niveau européen lors d'un soir particulièrement déprimant. Si séduisant la saison dernière, où il a tout raflé sur le sol national, l’Élan a pu mesurer l'écart qui le séparait encore des grosses cylindrées. Avec son moteur poussif, l'équipe de Greg Beugnot n'avait aucune chance de faire chuter un Maccabi en pleine réussite qui a récité son basket.  

Dès la première mi-temps, entre bévues incroyables, pertes de balles grotesques, remises en jeu galvaudées et marchers à gogo, ajoutées à une incroyable carence dans les tirs à l'intérieur, la partie a tourné à l'authentique cauchemar avec un déficit de -28 (19-47!) à la 17e minute.Dans ces cas-là, lorsque tout est déjà plié à la pause, une réaction d'orgueil permet généralement de procéder à une petite correction cosmétique par la suite. Mais  même cela, les Bourguignons n'ont pas pu au moins l'offrir à leur public médusé.

Un Élan sans élan

Gregor Beugnot, entraîneur de Chalon: "  "Il faut arrêter de rêver, il n'y a pas d'investissment, pas de jeu, rien. S'il n'y a pas de remise en question par rapport à l'intensité qu'on doit mettre c'est dramatique. Ce soir on subit tout, c'est vraiment très très mauvais" 

Si avant le match, les Chalonnais espéraient tirer leur épingle du jeu, à condition disait Beugnot d'être "à la hauteur de l'évènement", visiblement sur le parquet, ses joueurs n'ont jamais pu trouver la bonne hauteur. Et ils n'ont pas eu non plus les ressources pour se faire violence, surtout face à une équipe comme le Maccabi qui a su profiter de chaque faille. Porté par David Logan (17 points), le quintuple champion d'Europe a continué à surfer sur sa vague et Chalon a continué à sombrer, pour toucher le fond à la 27e (42-73), un écart qui allait subsister jusqu'à la fin.Seul l'ex-pivot de NBA Shelden Williams (12 points) a échappé à peu près au naufrage. Pour le reste, ce fut triste à voir, à commencer par Blake Schilb, prince des parquets français la saison dernière, mais qui plafonne en Euroligue (2 points à 0 sur 8 aux tirs jeudi).   

Seule satisfaction pour l’Élan, une bonne présence aux rebonds défensifs, mais qui témoigne dans le même temps de la supérioté du Maccabi dans le jeu intérieur. Chalon a rarement pu trouver des positions préférentielles et a beaucoup vendangé alors que le Maccabi, s'appuyant sur un banc beaucoup plus profond, leur a mis sans cesse la pression et a pu compter sur une réussite beaucoup plus éloquente (54%). 

Les champions de France, qui venaient à peine de digérer leur déception de Berlin, vont devoir accuser le coup après ce naufrage et aborder les prochaines rencontres, à commencer par celle à Sienne la semaine prochaine, avec beaucoup plus de détermination et de consistance dans leur jeu s'ils ne veulent pas quitter cette Euroligue prématurément.  

Résultats de la soirée 

Groupe A
Fenehrbaçe (TUR) - Real Madrid (ESP) 75-83

Groupe B
Gdynia (POL) - ALBA Berlin (GER)  77 - 66
Chalon-sur-Saône (FRA) - Maccabi Tel Aviv (ISR) 61 - 90

Groupe C
Olympiakos (GRE) - Kaunas (LTU) 61 - 79
Milan (ITA) - Vitoria (ESP)  85 - 95

Groupe D
FC Barcelone (ESP) - Besiktas (TUR) 72 - 60
CSKA Moscou (RUS) - Bamberg (GER)   76 - 67
Vilnius (LTU) - Partizan Belgrade (SRB)       69 - 61