Bourges s'offre une belle

Bourges s'offre une belle

Publié le , modifié le

Surpris à Villeneuve-d'Ascq vendredi (61-51), Bourges a réagi dimanche, en remportant difficilement la deuxième manche de la finale de la Ligue féminine de basket (63-55), et s'est offert une belle décisive sur son parquet mardi. Les Berruyères, qui courent après un 13e sacre national pour égaler le record de Clermont entre 1968 et 1981, ont confirmé la réputation de citadelle imprenable de leur salle du Prado, en conservant leur invincibilité cette saison, tant en championnat qu'en Euroligue. Le manque de précision de Bourges a préservé le suspense jusqu'au bout de la rencontre.

Visiblement remontées après leur défaite initiale, les Berruyères ont  attaqué tambour battant ce match retour, avec un 11-1 infligé en un peu plus de  cinq minutes de jeu, avant de se faire rejoindre puis dépasser (11-13, 8e). Le temps-mort posé par l'entraîneur de Bourges a été bénéfique à ses  joueuses, qui ont repris par la suite leurs aises (29-15, 15e). Les Nordistes  ont retrouvé un peu d'adresse à trois points pour revenir à neuf points à la  pause (31-22, 40e).

Le début du troisième quart aura été un spectacle d'imprécision, avec  seulement huit points de marqués en cinq minutes et un indigent 4-4. Bourges a alors retrouvé un peu d'allant offensivement pour reprendre le  large, grâce à de nombreuses fautes offensives des Villeneuvenoises. Les Tango ont dilapidé une grosse partie de leurs onze points d'avance à  l'entame du dernier quart-temps, grâce à deux paniers à trois points qui ont  remis les joueuses de Villeneuve-d'Ascq à cinq points, un retard qu'elle n'ont  jamais réussi à refaire totalement.

Tout se jouera donc sur une troisième manche mardi au Prado, pour trouver  le successeur à Montpellier, éliminé en demi-finale par Villeneuve-d'Ascq, qui  tentera un doublé championnat-Coupe d'Europe après avoir remporté l'Eurocoupe  fin mars.

AFP