Shaquille O'Neal Boston VS Oklahoma 12 2010
Shaquille O'Neal (Boston) à la lutte avec Elton Brand (Philadelphia) | AFP - Brian Babineau

Boston garde le cap

Publié le , modifié le

En s'imposant pour la 14e fois d'affilée cette saison, les Celtics, tombeurs des Philadelphia 76ers (84-80), ont confirmé leur statut de leader de la conférence Est. Les Knicks ont, eux, renoué avec la victoire face au Thunder (112-98) tandis que les Bulls sont allés battre les Wizards (80-87). Au Texas, les Spurs de Tony Parker se sont offert un 10e succès consécutif face aux Nuggets (109-103), ce qui les conforte au rang de meilleure équipe de la saison régulière.

Résultats de la nuit :
Washington Wizards - Chicago Bulls 80-87
Atlanta Hawks - Cleveland Cavaliers 98-84
Toronto Raptors - Detroit Pistons 93-115
New Orleans Hornets - New Jersey Nets 105-91
Boston Celtics - Philadelphia 76ers 84-80
San Antonio Spurs - Denver Nuggets 109-103
Minnesota Timberwolves - Utah Jazz 107-112
New York Knicks - Oklahoma City Thunder 112-98

Vingt-trois victoires pour seulement quatre défaites, tel est l'impressionnant bilan des Boston Celtics, actuels leaders de la Conférence Est. Un statut qu'ils ont encore affirmé, mercredi soir, au TD Banknorth Garden, en battant les Philadelphia 76ers. Pourtant, ce nouveau succès ne s'est pas obtenu sans mal pour les troupes de Doc Rivers privées de Rajon Rondo, Delonte West et Jermaine O'Neal, tous trois blessés. Ces dernières ont en effet été menée 38-44 à la mi-temps avant de se reprendre grâce notamment à Allen, auteur de 22 points et meilleur marqueur de la rencontre. Pierce, Garnett et O'Neal ont pour leur part inscrit respectivement 11, 12 et 13 points. En face, Brand (16 pts) et Holyday (15 pts) leur ont donné un peu de fil à retordre mais cela n'a pas suffit à éviter une nouvelle défaite à l'extérieur des 76ers (84-80).

Autre belle série en cours, celle des San Antonio Spurs qui, lors de la réception des Nuggets, se sont offert leur 10e victoire consécutive. La deuxième en une semaine contre Denver (113-122, le 16 décembre dernier). Comme pour les Celtics, les Spurs, malmenés pendant une grande partie de la rencontre, ont dû batailler ferme pour l'emporter. Ils doivent leur 23e victoire de la saison (pour trois défaites) à un dernier quart-temps bien géré (29-14). En l'absence de Carmelo Anthony, endeuillé par la mort de sa soeur, Manu Ginobili s'est illustré (22 pts, 4 rbds, 6 pds). Tony Parker a, lui, été plus discret (11 pts, 2 rbds, 9 pds). Du côté des Nuggets, ils sont trois à avoir passé la barre des 20 points (Billups, Lawson et Smith) mais rien n'y a fait. Les Spurs ont été les plus forts (109-103)

Après trois défaites de rang, les Knicks ont retrouvé le sourire en même temps que le chemin de la victoire. Une victoire facile obtenue aux dépens du Thunder (112-98) et qui a ravi Mike d'Antoni. Si son équipe a fait le break au début de la deuxième mi-temps grâce au trio Stoudemire-Felton-Fields (le score est passé de 63-55 à 80-61), il faut noter les belles prestations de Ronny Turiaf et Shawne Williams qui ont permis de maintenir l’écart, et même de le creuser. Le Français a répondu présent avec 11 points en 22 minutes, et notamment un dunk au milieu du dernier quart-temps pour donner 20 points d’avance aux siens (108-88). Au final, ce succès 111-98 permet aux Knicks de se rassurer avant de recevoir les Bulls le 25 décembre.

Isabelle Trancoën