miami heat wade bosh
Dwyane Wade et Chris Bosh (Miami) | AFP - VICTOR BALDIZON

Bosh, du travail de pro

Publié le , modifié le

Chris Bosh, auteur de 34 points, a été le grand artisan de la victoire de Miami face à Chicago dans le match 3 de la finale de la Conférence Est des play-offs NBA (96-85). Le Heat semble avoir pris la mesure des Bulls, trop dépendants d'un Derrick Rose maladroit en attaque.

Chris Bosh a manqué ses trois premiers tirs du match. Puis il a tout rentré ou presque. Sur un nuage, l'intérieur de Miami a terminé ce match 3 avec 34 points et un impressionnant 13 sur 18 aux shoots. Tout simplement injouable. La paire Noah-Boozer, en face, a pourtant tout essayé face à l'ex-Raptor mais il n'y avait pas grand chose à faire. Et comme LeBron James et Dwyane Wade ont également apporté leur contribution, avec respectivement 22 et 17 points, c'est en toute logique que Miami a pris la tête dans cette série. Et ne semble pas prêt de la lâcher tant les Bulls paraissent privés de solution. Là où le Heat peut compter sur ses trois superstars, les Bulls ont encore trop tendance à se reposer sur les exploits de Rose pour essayer de rivaliser. Mais, quand le MVP est enrhumé (20 points à 8/19), c'est tout l'Illinois qui tousse.

"C'est vraiment frustrant", pestait Rose après le match. "On a a manqué de volonté et, de leur côté, ils sont parvenus à s'en sortir". Comment ? Tom Thibodeau, l'entraîneur des Bulls livre son analyse : "On a été bons au rebond mais on a pas su les gêner aux shoots". Il est vrai que le Heat, qui avait pourtant perdu ses quatre premiers matchs face à Chicago cette saison, a depuis bien réglé la mire. "Mais la série est encore longue, tempère ErikSpoelstra, son homologue sur le banc floridien. "Rien ne sera facile, tout est une question d'endurance".

Julien Lamotte