Basket : la finale de la Coupe de France dames entre Bourges et l'ASVEL annulée au dernier moment

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Marine Johannès, l'internationale française de Lyon
Marine Johannès, l'internationale française de Lyon | PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La finale de la Coupe de France féminine de basket, qui devait se dérouler vendredi soir (20h30) à Bercy, a été annulée, en raison de plusieurs cas de Covid-19 au sein des équipes de Bourges et Lyon, a annonce la Fédération française vendredi à la mi-journée.

Après plusieurs jours de flou, la finale de la Coupe de France de basket vient d'être annulée. Maintenue dans un premier temps jeudi en fin d'après-midi, la Fédération française a été contrainte par les joueuses des deux équipes et les staffs de revenir sur sa décision, plusieurs d'entre eux ayant émis de fortes réserves quant à la tenue de la rencontre dans ce contexte.

"Le match n'aura pas lieu ce soir", a regretté le président de la Fédération française Jean-Pierre Siutat, lors d'un point presse à Bercy. "J'ai tout fait pour que cette saison redémarre, a-t-il ajouté. C'est très difficile ce qui a été décidé aujourd'hui."

Les deux clubs touchés par la Covid-19

Les tests effectués avant la rencontre ont révélé que deux joueuses du Tango Bourges avaient contracté le virus (pour un total de trois cas), ainsi qu'une joueuse de Lyon. Le protocole mis en place par la FFBB, pour la Ligue féminine ou pour la Coupe de France, prévoit qu'un groupe sanitaire fédéral se prononce sur la tenue d'une rencontre "lorsqu'un club recense lors d'une même session hebdomadaire de tests, deux joueuses de l'effectif ou trois membres de l'effectif sportif élargi positifs", mais sans report automatique. Les joueuses regrettent l'absence d'un protocole commun aux championnats masculin et féminin.

Cette finale de la Coupe de France, prévue à Bercy dans l'antre des sports collectifs français, devait signer le retour à la compétition devant du public nombreux pour le basket français, ainsi que le premier événement à Bercy depuis le début du confinement mi-mars. Environ 2.500 personnes étaient attendues.

AFP