Basket féminin - TQO : Les Bleues écrasent le Brésil et seront bien aux Jeux Olympiques de Tokyo

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Sandrine Gruda
Sandrine Gruda | AFP

L’équipe de France féminine de basket jouera une troisième olympiade consécutive. Après Londres 2012 et Rio 2016, les Bleues ont décroché leur billet pour Tokyo 2020. Leur victoire sans conteste décrochée ce samedi face au Brésil (72-89) assure aux filles de Valérie Garnier l’une des deux premières places du tournoi de qualification olympique disputé à Bourges avant même d’affronter Porto Rico. Sandrine Gruda a été exceptionnelle avec 26 points au compteur.

Elles n’ont jamais tremblé. Portées par les 4 500 spectateurs massés dans les tribunes du Prado de Bourges, les Bleues ont marché sur le Brésil, 15e nation mondiale, ce samedi pour leur deuxième et avant-dernier match du tournoi de qualification olympique (TQO) de Bourges. Exceptionnelle au shoot (26 points à 12/14), Sandrine Gruda a porté l’équipe de France vers un nouveau succès, le deuxième en deux jours après la victoire de prestige face à l’Australie. La victoire dans le tournoi ne leur est pas encore assurée mais l'essentiel est bien là : les filles de Valérie Garnier ont leur billet en poche pour les Jeux de Tokyo.

à voir aussi TQO - Basket féminin : Revivez la qualification de la France contre le Brésil TQO - Basket féminin : Revivez la qualification de la France contre le Brésil

Hormis une petite frayeur en début de seconde période - quand les Brésiliennes sont revenues à cinq points - les coéquipières de Marine Johannès elle aussi très en réussite avec une carte à 21 points, les Françaises ont totalement maîtrisé le match. En tête à la fin de tous les quart-temps, les vice-championnes olympiques de Londres ont appliqué la même recette que celle qui leur avait permis de se défaire des australiennes vendredi. 

Gruda exceptionnelle à 12/14

Exceptionnelle de justesse, Sandrine Gruda a de nouveau récité son basket. L’intérieure martiniquaise - devenue la deuxième meilleure marqueuse de l’histoire des Bleues derrière Isabelle Fijalkowski, présente en tribunes - s’est même montrée insolente de réussite. Elle pointait à 90% de réussite au shoot à la mi-temps, et a terminé la rencontre à 12/14. Des statistiques de MVP. 

Ses coéquipières Marine Johannès (21 points) et Helena Ciak (10 points) ont elles aussi été déterminantes dans les moments un peu plus difficiles, comme en début de troisième quart-temps, quand les Françaises ont pris un sévère 13-2 en cinq minutes. La joueuse de l’ASVEL a parfaitement répondu à sa contre-performance face à l’Australie, alors que de son côté, Bria Hartley n’a jamais trouvé son rythme dans ce match (¼ au tir). Jamais les fille de Valérie Garnier n’ont douté. A la pause, Gruda voulait encore “trouver des solutions” alors que son équipe menait de 11 points. C'est dire la détermination qui anime l'ancienne joueuse de Fenerbahçe.

Dans un ultime quart-temps aux allures de récital, Alexia Chartereau (6 points) et Olivia Epoupa (8 points) ont pu corser un peu plus l’addition. Les Brésiliennes se sont vite résignées même si leur sursaut du troisième quart-temps est à souligner. Grâce à ses deux victoires, la France est en tête du TQO qu’elle joue à domicile. Les Françaises l'emporteront dimanche en cas de nouveau succès face à Porto Rico, battu samedi par l’Australie. De son côté, le Brésil ne sera pas à Tokyo. Une première depuis 1992.

Les réactions à chaud après cette qualification

Sandrine Gruda


Nwal-Endéné Miyem


Roxana Maracineanu, ministre des sports