Pietrus Orlando Magic 112010
Pietrus sous ses anciennes couleurs d'Orlando | AFP - Getty images

Arizona dream pour Pietrus ?

Publié le , modifié le

Le Français Mike Pietrus a été au cœur d'un échange massif de joueurs entre Orlando, Phoenix et Washington. L'ailier tricolore quitte ainsi la Floride pour l'Arizona où il espère trouver un temps de jeu plus conséquent. Le Magic, quant à lui, renouvelle son cinq de départ avec notamment les arrivées de Turkoglu et d'Arenas tandis que Washington récupère Rashard Lewis.

Mike Pietrus renaîtra-t-il de ses cendres à Phoenix ? L'ailier français, qui brillait par intermittence au sein du Magic, va tenter de trouver plus de stabilité sous le soleil de l'Arizona où le jeu plus direct des Suns devrait mieux convenir à ses qualités athlétiques. Une remarque qui vaut de même pour Vince Carter, qui lui aussi fait partie de l'échange entre les deux formations et qui voudra prouver qu'il a de beaux restes. Mais le véritable gros coup d'Orlando, c'est de s'être débarrassé de Rashard Lewis, soit le deuxième plus gros salaire de toute la NBA (20,5 millions de dollars contre 24,8 millions de dollars pour Kobe Bryant), en partance pour Washington.

L'inconnue Arenas

Orlando, de son côté, a fait le pari de faire venir Gilbert Arenas, qui s'était distingué  la saison passée en purgeant une suspension de 50 matches pour avoir apporté une  arme à feu dans son vestiaire dans la salle des Wizards à Washington. Entre sa suspension et diverses blessures aux genoux, Arenas n'a disputé que  47 matches ces trois dernières saisons mais il enregistre 17,3 points et 5,6  passes décisives par rencontre cette saison en moyenne. Un pari risqué, donc, mais nécessaire. Le Magic restait en effet sur cinq défaites lors de ses six derniers matchs et était à la traine par rapport aux temps de passage des deux autres monstres de la conférence Est, Boston et Miami. Le retour du Turc Hedo Turkoglu à Orlando, équipe avec laquelle il avait déjà évolué et atteint la finale NBA 2009, est peut-être un bon signe...

 Enfin, Phoenix, qui est mal parti cette saison avec 12 victoires et 13 défaites, fait clairement le choix de l'explosivité avec les renforts de Pietrus et de Carter, en plus du pivot polonais Marcin Gortat, d'un premier tour de draft 2011 et d'une une somme de 3  millions de dollars. Une chose est sûre, avec Steve Nash à la mène, les nouvelles recrues devraient s'éclater !

Julien Lamotte