Rob Manfred
Rob Manfred | PATRICK MCDERMOTT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le baseball, facteur de rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba

Publié le , modifié le

Un match de baseball disputé mardi à La Havane entre la sélection cubaine et l'équipe américaine des Tampa Bay Rays va contribuer au rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba. Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro sont attendus à cette rencontre amicale qui doit clore la visite historique du président américain à Cuba.

"Le match contribuera au développement des relations entre les deux pays au travers du baseball", a déclaré lors d'une conférence de presse le président de la Ligue Majeure de baseball américaine (MLB) Rob Manfred. Ce dernier a remercié les présidents américain et cubain pour leur soutien à l'organisation de cette rencontre qui se déroulera dans le Stade de La Havane."Le match contribuera au développement des relations entre les deux pays au travers du baseball", a déclaré lors d'une conférence de presse le président de la Ligue Majeure de baseball américaine (MLB) Rob Manfred.

Manfred a remercié les présidents américain et cubain pour leur soutien à l'organisation de cette rencontre qui se déroulera dans le Stade latinoaméricain de La Havane. Le choc entre les deux équipes sera non seulement "un événement historique pour chaque équipe et pour tous les fans de baseball" mais aussi "un grand moment" pour ce sport, a déclaré le propriétaire des Tampa Bay Rays, Stuart Sternberg. Ce sera le premier match entre la sélection nationale cubaine et une équipe de la MLB depuis 1999.

Les responsables du baseball des deux pays ont également bon espoir que le match amical accélérera les négociations entre Cuba et la MLB engagées en 2015 pour permettre aux joueurs de l'île de rejoindre la Ligue majeure. En raison de l'embargo imposé par les Etats-Unis à Cuba depuis 1962, un joueur cubain ne peut faire carrière au sein de la MLB qu'en quittant clandestinement Cuba ou lors d'une tournée d'une équipe cubaine à l'étranger. Les fugitifs doivent d'abord s'établir dans un pays tiers avant de pouvoir signer des contrats mirifiques comme agents libres.

Christian Grégoire