Derek Jeter
Derek Jeter | AFP

Derek Jeter, la brillante sortie d'un artiste

Publié le , modifié le

Derek Jeter avait imaginé bien des scenarii pour son match d'adieu au Yankee Stadium, mais il ne s'attendait sûrement pas à une sortie si prestigieuse. Entraîné par les 50 000 spectateurs qui ont scandé son nom pendant tout le match face aux Orioles de Baltimore, le capitaine des Yankees a tout simplement donné la victoire aux siens (6-5). Hollywood n'aurait pas fait mieux.

C'est une carrière digne d'un film hollywoodien, avec un épilogue incroyable. Dans ce dernier match à domicile, son équipe menait 5 à 2  avant la neuvième manche, jusqu'à ce que les Orioles reviennent à égalité 5-5. C'est alors que "le capitaine" a une fois encore fait basculer la rencontre. A 40 ans, Jeter a ainsi frappé un "single" dans le 9e et dernier inning, permettant à Antoan Richardson de marquer le point de la  victoire. "C'est encore plus fou que tout ce que j'imaginais", a-t-il déclaré.

20 ans chez les Yankees

Grâce à ce petit point, l'un des plus grands joueurs de l'histoire du baseball construit un peu plus sa légende. En 20 saisons avec les Yankees -son unique franchise- le N.2 de la franchise new-yorkaise aura tout raflé: le titre suprême, cinq éditions des World Series (1996, 1998, 1999, 2000, 2009), frappant 260 home runs et plus de 3460 hits. "Je ne sais pas comment j'ai joué ce match, je priais pour que la balle ne  vienne par vers moi", a avoué Jeter. "Les dernières semaines ont été de plus en plus difficiles, avec cette  pression de la fin qui se rapprochait", a-t-il avoué.

"Tout va me manquer"

Submergé par l'émotion, Jeter a convenu qu'il avait été comblé durant toutes ces années sous la tunique blanche à rayures bleues. "Tout ce que j'ai vécu est plus fort et plus grand que ce que j'espérais enfant", a-t-il dit. "Je faisais juste mon boulot. Tout va me manquer, mais ce qui va plus me  manquer, ce sont ces supporteurs", a-t-il assuré. Avant de raccrocher définitivement, il devrait disputer encore trois rencontres à Boston face aux Red Sox (de vendredi à dimanche), car les Yankees n'ont pas obtenu leur place pour les play-offs, le seul regret de Derek Jeter.

Romain Bonte

Baseball