Josh Tomlin
Josh Tomlin (Cleveland) | AFP

Cleveland retrouve les World Series en MLB

Publié le , modifié le

La franchise de Cleveland s'est qualifié mercredi pour la première fois depuis 1997 pour les World Series, la finale de la Ligue majeure de baseball (MLB), tandis que Chicago s'est relancé avec brio à Los Angeles. Les Cleveland Indians se sont imposés quatre victoires à une face aux Toronto Blue Jays après avoir remporté le match N.5, 3 à 0 devant le public canadien.

Ils n'ont plus remporté les World Series depuis 1948, le deuxième titre de leur histoire. Ils ont depuis participé aux World Series à trois reprises (1954, 1995, 1997) et se sont inclinés à chaque fois.
Cleveland, longtemps moqué aux Etats-Unis pour l'inefficacité de ses équipes professionnelles, pourrait s'offrir un deuxième titre de champion, seulement cinq mois après l'historique sacre NBA des Cleveland Cavaliers de LeBron James.

"King James" a d'ailleurs salué l'exploit des Indians: "Bien joué, les gars", a lancé sur Twitter la mégastar de la NBA. "Je suis impatient de revenir à Cleveland, notre public est vraiment spécial, ces World Series vont être intenses", a de son côté prévenu Andrew Miller, le lanceur-vedette de Cleveland.

Les Indians doivent encore patienter pour savoir qui des Los Angeles Dodgers ou des Chicago Cubs ils affronteront à partir de mardi. Dans l'autre demi-finale, la finale de la National League, les Dodgers et les Cubs sont en effet dos à dos deux victoires partout après la démonstration de Chicago à Los Angeles 10 à 2. La franchise californienne, dont l'un des co-propriétaires est la légende des Lakers Magic Johnson, était privée de sa star Clayton Kershaw, ménagé en raison de douleurs au dos. Les Dodgers ont sombré dans les 4e et 6e innings, ou manches, quatre et cinq points.

Los Angeles n'a plus disputé les World Series depuis 1988, date de son sixième et dernier titre. Les Cubs, eux, espèrent se débarrasser de leur réputation de "perdants magnifiques": ils n'ont plus remporté les World Series depuis 1908, soit 108 ans d'échecs, la plus longue disette du sport professionnel américain.

AFP