Baseball: l'équipe de Cleveland va renoncer à son nom d'Indians

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Cleveland Baseball

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'équipe de Major League de baseball MLB des Cleveland Indians va abandonner son nom, considéré comme raciste par plusieurs groupes d'Amérindiens du pays, selon des médias américains dimanche.

L'équipe de baseball de Cleveland abandonne donc son nom d'"Indians". C'est en tout cas ce qu'ont annoncé plusieurs médias américains ce dimanche. Connu sous ce nom depuis plus d'un siècle, après l'avoir adopté en 1915, les Indians subissaient la pression de groupes d'influence amérindiens depuis plusieurs années afin qu'ils abandonnent leur nom, sans succès jusqu'ici.

La Franchise avait décidé d'abandonner son logo représentant le Chef Wahoo, une caricature stéréotypant les Amérindiens, afin de répondre aux critiques, avant de finalement annoncer avoir lancé une étude approfondie sur son nom. Selon le New York Times, l'équipe devait annoncer un changement de nom dans la semaine, sans toutefois préciser si ce changement s'accompagnerait de la présentation de la nouvelle identité du club.

Les Cleveland Indians sont la dernière équipe professionnelle à se débarrasser de son image liée aux Amérindiens, après un changement similaire de la part de l'équipe de football américain de Washington, qui a abandonné plus tôt cette année son nom de Redskins (Peaux-rouges), pour les mêmes raisons. Fondée en 1900, l'équipe a débuté sous le nom de Cleveland Lake Shores, avant d'adopter l'appellation Blues un an plus tard et Naps, en référence à l'une de leur stars historique, Napoleon "Nap" Lajoie, en 1902.

Ils ont été vainqueurs des World Series, la finale de la MLB, à deux reprises, en 1920 et 1948. L'annonce intervient dans un contexte de tension autour des noms et de la mémoire collective, sous l'influence d'un mouvement appelé "Cancel Culture" visant à faire enlever la présence dans l'espace public de personnages controversés, à commencer par les anciens officiers sudistes lors de la Guerre de Sécession.

Sur Twitter, le président sortant Donald Trump n'a d'ailleurs pas hésité à pointer du doigt ce mouvement, estimant sur Twitter dimanche par ailleurs "qu'il ne s'agit pas d'une bonne nouvelle, même pour les Indians". Trois clubs professionnels portent toujours un nom en rapport avec les Amérindiens: le club de hockey des Chicago Blackhawks, celui de baseball des Atlanta Braves et le club de football américain des Kansas City Chiefs.

AFP