Marion Bartoli
Marion Bartoli se hisse en huitièmes de finale après sa victoire sur Georges | Nicolas Guy

Bartoli n'est pas tombé dans le piège

Publié le , modifié le

La N.1 française Marion Bartoli, dernière rescapée tricolore, a eu raison de l'Allemande Julia Görges en trois sets 3-6, 6-2, 6-4 et rencontrera au prochain l'Argentine Gisela Dulko en huitièmes de finale de Roland-Garros.

La numéro un française, qui était opposée à l'une des révélations du circuit WTA cette saison, a d'abord souffert au cours des premières minutes de la rencontre en étant menée 4-0, puis 5-1 avant de céder le premier set 6-3, en seulement 33 minutes. Avec beaucoup de rage et de fougue, la Française s'est reprise dans la deuxième manche pour prendre progressivement le match en main, en faisant notamment le break à 3-2. La troisième et ultime manche a démarré en trombe pour la Française, avec deux breaks d'avance et 5-1 au tableau d'affichage, avant que la jeune Allemande de 22 ans, ne débreake et ne revienne à 5-4.

"J'ai beaucoup trop reculé au début. Il a fallu changer totalement de stratégie et avancer dans le court. J'ai mis du temps à me régler, mais une fois réglée, j'ai pu pratiquer du très bon tennis à certains moments", a expliqué Bartoli en conférence de presse. "Il y avait des parties du court où, quand on jouait dessus, je ne renvoyais pas la balle. Il fallait que j'évite absolument ces zones de jeu et que je me concentre sur une partie très restreinte du terrain, où j'avais des possibilités de récolter des fautes directes", a-t-elle décrypté.

Solide sur son service, Bartoli a conclu un jeu plus tard, sur un revers gagnant, sous les applaudissements d'un public mis dans la poche de la Française. Auréolée d'une victoire à Stuttgart cette année, mais surtout de deux succès de rang sur la numéro un mondiale Caroline Wozniacki, Julia Görges s'est effondrée dans le troisième set, victime de la puissance de frappe de la Française en fond de court. 

Finaliste du dernier tournoi de Strasbourg, où elle avait dû abandonner après un set et quelques jeux en raison d'une blessure à la cuisse, Marion Bartoli sera opposée en huitièmes de finale à l'Argentine Gisela Dulko, tombeuse surprise de la finaliste du tournoi 2010, l'Australienne Samantha Stosur. "C'est une joueuse de terre battue. Aujourd'hui, elle a battu Samantha qui a fait une demi-finale et une finale ici. C'est une sacrée cliente sur terre battue", a-t-elle estimé. "Mais cela reste un match où, si je pratique un jeu agressif, j'aurai quand même la possibilité de l'emporter", a ajouté Bartoli, qui s'était fixée comme objectif avant le début de la quinzaine d'atteindre les huitièmes de finale.

Voir la video

Gilles Gaillard