Rui Costa - Caisse d'Epargne 2010
Rui Costa (Caisse d'Epargne) | AFP - PASCAL PAVANI

Barredo et Rui Costa pètent les plombs

Publié le , modifié le

Le coureur portugais Rui Costa (Caisse d'Epargne) et l'Espagnol Carlos Barredo en sont venus aux mains vendredi soir, après l'arrivée à Gueugnon. Barredo a utilisé la roue de son vélo pour frapper son homologue. Un geste qui a été sanctionné par l'UCI par une amende de 400 francs-suisses pour coups et injures. Mais les deux coureurs peuvent participer au reste de la course.

Deux coureurs du Tour de France, l'Espagnol Carlos Barredo (Quick Step) et le Portugais Rui Costa (Caisse d'Epargne), se sont battus vendredi à coup de poings et de roue de vélo à l'arrivée de la sixième étape. Fou de rage, Barredo est descendu de son vélo sur la ligne, a desserré sa roue avant et s'en est servi pour frapper son adversaire. Le Portugais de 23 ans ne s'est pas laissé faire et le pugilat s'est achevé avec les deux hommes couchés sur le sol et fous furieux. "Cela fait plusieurs jours qu'il me cherche", a fait part Barredo selon des propos rapportés par son entourage. "Toute la journée nous nous sommes insultés, on s'est donné des coups de coude. Je n'en pouvais plus".

«Ce sont des faits de course, qui s'expliquent par la tension, a résumé Barredo. Nous avons tous les deux perdu la tête. Je reconnais que mon comportement n'a pas été correct et j'accepte la sanction». «Carlos m'a présenté ses excuses et a reconnu qu'il avait mal agi, a stipulé Rui Costa. Tout est arrangé et oublié.»  Pour s'être également excusés auprès de la commission de course, les deux hommes n'ont écopé que de  400 francs suisses d'amende pour injures et menaces pendant le final de l'étape et "comportement incorrect" après l'arrivée.

En 2000, l'Américain Bobby Julich et le Néerlandais Jeroen Blijlevens s'étaient battus sur les Champs-Elysées et avaient été exclus du Tour de France. Précédemment, dans un Tour d'Espagne, l'Espagnol Ramon Gonzalez-Arrieta et le Vénézuélien Leonardo Sierra étaient descendus de vélo en cours d'étape pour se battre. Eux aussi avaient été exclus de la course.