Mehdi Baala
Baala | AFP - Olivier Morin

Baala tient sa finale, pas Soumaré

Publié le , modifié le

Repêché en série, Mehdi Baala s'est fait peur mais a décroché son billet pour la finale du 1500m en terminant quatrième de sa demi-finale. Le sort est différent pour Yoann Kowal, 7e de sa demi-finale. Déception également pour Myriam Soumaré. Cinquième de sa demi-finale en 23"02, elle ne participera pas à la finale du 200m des Mondiaux d'athlétisme et c'est encore une désillusion pour le camp tricolore.

Après une course passée la plupart du temps en queue de peloton, Mehdi Baala a su puiser dans ses ressources pour remonter la file dans les dernières centaines de mètres, et terminer en quatrième position. "J'ai la "guigne" depuis deux ans. J'étais derrière, je ne me suis pas fatigué. Je n'avais pas envie de m'enfermer, j'ai cherché les extérieurs. J'avais peur de tomber encore une fois; C'était un train de cadets. Cela va me donner un peu de confiance. Je suis en finale, c'est une de mes plus grandes victoires", a déclaré le Français au micro de France Télévisions. Cette fois, la chance est du côté du double champion d'Europe (2002/2006), qui avait été repêché en série après avoir été d'abord éliminé en raison d'une chute provoquée par un adversaire.

Dans l'autre demi-finale, Yoann Kowal a raté sa qualification pour seulement cinq centièmes de seconde. La déception était grande pour cet athlète qui a terminé septième en 3 min 37 sec 44/100es. "J'ai essayé de compter le nombre d'athlètes qui avait devant moi, mais je me suis crispé", a déclaré l'athlète, visiblement marqué par cette contre-performance. Au contraire de Baala, Kowal se trouvait longtemps aux premières loges, jusqu'à la dernière ligne droite. A noter que le tenant du titre, le Bahreïnien Yussuf Saad Kamel a été éliminé, en signant le sixième chrono de la demi-finale la plus lente.

Myriam Soumaré s'est tenue la tête dans les mains. Elle a bien compris que son chrono ne serait pas suffisant pour atteindre la finale. Déjà éliminée au stade des demi-finales sur le 100  m. Elle était la seule Française engagée sur 200 m, et va maintenant devoir se reconcentrer sur le relais 4x100 dont elle ouvrira la piste dimanche. La finale devrait se résumer à un duel entre l'Américaine Carmelita Jeter vainqueur de cette demi-finale en 22''47, sa compatriote Allysson Felix, deuxième de la troisième demi-finale (22''67) derrière la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown (22''53), et l'autre Américaine Shalonda Solomon (22''46).

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Romain Bonte