Victoria Azarenka - Roland-Garros 2012
Victoria Azarenka, l'une des grandes favorites de Roland-Garros, a été éliminée dès les 8e de finale | AFP - JACQUES DEMARTHON

Azarenka, la reine au tapis

Publié le , modifié le

La numéro 1 mondiale a chuté ! Victoria Azarenka, nouvelle patronne du circuit féminin s'arrête dès les 8e de finale des Internationaux de France, boutée hors du tableau par la Slovaque Dominika Cibulkova, ancienne demi-finaliste de la Porte d'Auteuil.

L’écrémage a commencé dans le tableau féminin. Après les éliminations de Serena Williams, Agnieszka Radwanska (N.3), c’est au tour de Victoria Azarenka (N.1) de quitter les Internationaux de France par la petite porte. Pourtant la Biélorusse, forte de ses titres à l’Open d’Australie et Indian Wells notamment, faisait figure d’épouvantail du tableau. Sa sortie de piste, face à la Slovaque Dominika Cibulkova (N.15) 6-2, 7-6(4) en 1h47 dégage la partie haute du tableau féminin.

Il y avait eu des signes avant-coureurs. Déjà pour son entrée en lice dans le tableau, la Biélorusse avait eu toutes les peines du monde à se défaire de l’Italienne Alberta Brianti (6-7, 6-4, 6-2). Menée 4-0 dans le deuxième set, elle avait trouvé les ressources pour revenir et s’imposer. Cette fois, la marche était trop haute, et la protégée de Sam Sumik a dû s’incliner en toute logique. Après un premier set vite concédé, où elle a enregistré un cinglant (4-0), elle a essayé de réagir dans la seconde manche. C’était elle la première qui ravissait le service de son adversaire avant de se retrouver menée (4-2). Au coude à coude, les deux joueuses se sont départagées au tie-break. La deuxième balle de match a été la bonne pour la 16e joueuse mondiale. Echec et mat.

Cibulkova, comme en 2009

Son élimination ouvre un boulevard dans le tableau. Et Maria Sharapova (N.2), très impressionnante depuis le début de la quinzaine pourrait bien en profiter pour lui ravir la place de numéro 1. Affaire à suivre...

Pour Dominika Cibulkova, cette victoire est un retour au premier plan après des saisons en dents de scie. La Slovaque, on s’en souvient, avait rallié les demi-finales des Internationaux de France en 2009, éliminée par Dinara Safina. La terre battue reste sa surface de prédilection. Cette année, elle était déjà finaliste à Barcelone face à l’Italienne Sara Errani. Qualifiée pour les quarts de finale pour la seconde fois, elle retrouvera au prochain tour l’Américaine Sloane Stephens ou l’Australienne Samantha Stosur.