Victoria Azarenka
La Bélarusse Victoria Azarenka | AFP - MARTIN BUREAU

Azarenka, enfin une demie à Paris

Publié le , modifié le

Après deux quarts de finale (2009, 2011), Victoria Azarenka (N.3) a enfin franchi le cap en accédant aux demi-finales de Roland-Garros. Opposée à la Russe Maria Kirilenko (N.12), la Bélarusse a eu bien du mal à arracher la première manche, avant de dérouler contre une adversaire qui s'est écroulée et s'incline 7-6 (7/3), 6-2 en 1h51. L'ancienne N.1 mondiale atteint le dernier carré du dernier tournoi du Grand Chelem qui se refusait à elle jusque-là. La belle Russe n'a toujours pas franchi le cap des quarts de finale dans un Grand Chelem. sa compatriote Maria Sharapova sera l'adversaire d'Azarenka en demi-finale.

Elle se prénomme Maria, elle est Russe, avec une plastique de mannequin. Mais les ressemblances avec Maria Sharapova s'arrêtent là. Maria Kirilenko, 26 ans, ne crie pas à chaque frappe comme l'ancienne N.1 mondiale, et elle n'a pas non plus son palmarès. Son classement actuel (12e) est le meilleur de sa carrière. Depuis des années, elle promène sa plastique de rêve et son jeu agressif partout dans le monde, sans parvenir à accéder au plus haut niveau. Et encore une fois, elle a montré ses limites. Dotée d'un bon service, de tous les coups, et même d'une capacité à venir au filet pour conclure, la Russe a tendance à craquer psychologiquement au moment le plus important.

Profitant des nombreuses fautes de Victoria Azarenka, elle a longtemps semblé avoir le match en mains. Plus à l'aise sur son engagement, elle a été la première à le conserver dans cette rencontre, lors du cinquième jeu, après un échange de deux breaks de chaque côté. A (4-3), elle faisait appel au kiné, qui lui manipulait un peu le bassin sur le court avant de la ramener dans les vestiaires pour poursuivre les soins. Pendant ce temps, la Bélarusse tentait de rester dans la partie, en effectuant services et coups droit, avec la complicité des ramasseurs de balle. Cette interruption ne changeait pas le parfait équilibre du match, jusqu'à ce que "Vika" fasse le break sur un jeu très agressif pour mener (6-4) après 1h04. Mais sur son engagement, elle ne parvenait pas à garder le cap et cédait une nouvelle fois (6-6). Et dans le jeu décisif, elle faisait la différence, aidée par notamment une double-faute de son adversaire, pour l'empocher (7/3) en 1h15.

7 victoires contre Sharapova, mais aucune victoire sur terre

Cette perte allait se révéler fatale pour la Russe. Moins présente au service, moins précise dans ses coups, Maria Kirilenko craquait au quatrième jeu. Sur son service, elle avait l'occasion de mener (40-30), mais sa volée amortie, à 1m du filet, ne franchissait pas l'obstacle, victime d'une main tremblante. Et derrière, elle commettait une terrible double-faute, synonyme de break (3-1). La machine était définitivement grippée. Elle n'allait plus se remettre en marche. Hormis lors de leurs deux premiers affrontements (en 2006, 2007), la Russe n'a plus battu la Bélarusse, avec laquelle elle faitt régulièrement équipe en double sur le circuit. Et cette revanche du match pour la médaille de bronze olympiques des Jeux Olympiques 2012 n'a pas plus tourné à son avantage. Quart de finaliste en Australie (2010), Wimbledon (2012), elle s'arrête encore à ce stade là.

Pour Victoria Azarenka, même si son jeu n'est pas à son apogée, la voilà pour la première fois en demi-finale à Roland-Garros. "Le premier set a fait la différence", analysait-elle à l'issue de la rencontre. "Au deuxième set, j'ai dominé la manche. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas pendant ce match. On se connaît très bien, donc c'était assez difficile de surprendre l'autre adversaire. Au premier set, je n'étais pas très engagée. Je ne lâchais pas bien mes coups." Victorieuse à deux reprises en Australie (2012, 2013), demi-finaliste à deux reprises à Wimbledon (2011, 2012) et finaliste à l'US Open (2012), c'est l'ultime dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem qui lui manquait. Parviendra-t-il à passer une marche supplémentaire contre Maria Sharapova, qu'elle a vaincue à sept reprises en 12 matches, mais jamais sur terre-battue (deux défaites) ?

Vidéo: la balle de match et la victoire d'Arazenka

Voir la video