Azou Delayre
Jérémie Azou et Stany Delayre sont champions du monde ! | JANEK SKARZYNSKI / AFP

La France championne du monde en deux de couple poids légers

Publié le , modifié le

Jérémie Azou et Stany Delayre ont remporté samedi à Aiguebelette le titre mondial du deux de couple poids légers, le premier de leur carrière. Les autres équipes françaises du deux sans barreur ont fait de bons résultats, en se qualifiant notamment pour les Jeux Olympiques de Rio.

Champions du monde ! Les Français Jérémie  Azou et Stany Delayre ont remporté samedi la finale du deux de couple poids  légers des Championnats du monde d'Aiguebelette (France). Ils devancent la Grande-Bretagne de William Fletcher et Richard Chambers, ainsi que la Norvège de Kristoffer Brun et Are Strandli pour remporter leur premier titre mondial. Trente ans que la France attendait un titre mondial dans cette catégorie, autant dire qu'il s'agit d'un réel exploit. 

Triples champions du monde, victorieux de 35 de leurs 36 courses avant la finale, Azou et Delayre étaient les grands favoris de l'épreuve, et n'ont pas failli. 

Les autres résultats

Marie Le Nepvou et Noémie Kober étaient associées pour la première fois en deux sans barreur (elles étaient en quatre en 2014). L'objectif était bien évidemment la qualification pour les JO de Rio. Pour cela, il leur fallait prendre l’une des cinq premières places de cette finale B. Contrat rempli pour les Françaises, qui terminent quatrièmes derrière la Roumanie, l’Allemagne et les Pays-Bas. La Nantaise et la Grenobloise verront donc le Brésil. Pas les Polonaises.

Dorian Mortelette et Germain Chardin sont des habitués des grands rendez-vous. Le duo a déjà connu les joies d'une médaille olympiques (l'argent à Londres). Les deux Français, qui sont associés depuis 2009, n'ont pourtant pas réussi à entrer dans la finale A, à Aiguebelette. Ils auraient pourtant mérité mieux qu'une simple finale B, où ils se classent deuxièmes derrière l'Afrique du Sud. Ils seront bel et bien à Rio l'année prochaine.

Sur la finale du quatre de couple féminin, il n'y avait pas d'enjeux particuliers, ni de course pour Rio. En effet, seuls cinq billets qualificatifs sont déjà distribués sur ces Mondiaux, et six équipes constituent déjà la finale A. Néanmoins c'était l'occasion pour les Françaises Pauline Bugnard, Eléonore Dubuis, Chloé Poumailloux et Alice Mayne d'engranger de l'expérience. Le quatuor termine quatrième, et dixième au final du Mondial. La finale B a été remportée par les Chinoises, vice-championnes du monde en titre.