pluie public TDF 2011
Une nouvelle journée sous la pluie pour le peloton et le public du Tour de France | AFP - Lionel Bonaventure

Avant les sommets ...

Publié le , modifié le

Des abandons, de la pluie et une bataille acharnée pour le maillot vert, la 11 étape entre Blaye-les-Mines et Lavaur n'aura encore pas été de tout repos pour le peloton.

Encore la pluie, toujours la pluie …
Question climat, les jours se suivent et se ressemblent sur le Tour 2011. Une fois de plus, les coureurs ont passé une journée sous la pluie et certains d’entre eux n’ont pas caché leur agacement, ce mercredi, sur la ligne d’arrivée. A l’image de l’Allemand Jens Voigt (Leopard Trek) qui n’a que moyennement apprécié le sprint final sous une forte averse : « On a la pluie depuis une semaine et ça commence à m’énerver. Je n’aime pas les grosses chaleurs mais j’aime bien l’été quand même. Si ça pouvait être sec, ce serait déjà bien ! » Et alors que Météo France annonce une amélioration pour demain, Voigt reste perplexe : « Je ne fais pas confiance à la météo ».

C’est fini pour Gadret et peut-être pour Feillu
Après sa 4e place sur le Giro en mai dernier, John Gadret était attendu sur le Tour de France. Mais alors que les Pyrénées se profilent à peine, le grimpeur d’AG2R La Mondiale n’a pas pris le départ de la 11e étape. Lui qui traînait sa fatigue depuis le début de l’épreuve et après avoir connu une première semaine aux allures de « calvaire », Gadret a donc choisi d’arrêter là. Victime d’une tendinite au genou droit, Romain Feillu (Vacansoleil) pourrait en faire de même. C’est en tout cas ce qu’il a confié au micro de France Télévisions à l’issue de la 11e étape où il est arrivé 6e mais le visage tiré. « J'ai souffert toute la journée et je me suis accroché. Les jambes paradoxalement étaient excellentes, même dans les bosses, mais je souffrais beaucoup du genou. Je crains que demain, ça risque de ne pas le faire dans la montée de Luz Ardiden ».

Du vert pour le Cav'
Battu la veille au sprint par André Greipel, Mark Cavendish avait à coeur de prendre sa revanche sur son ancien coéquipier. Et à Lavaur, c'est exactement ce qu'il a fait en finissant premier devant le coureur d'Omega Pharma-Lotto. En prenant la 7e place du sprint intermédiaire, le sprinteur de la HTC a surtout empoché 9 points et a ainsi refait son retard sur Rojas et surtout Gilbert pour le maillot vert. Mieux, le natif de l'Ile de Man s'apprête a aborder les Pyrénées avec le maillot sur les épaules.

Les leaders bientôt en action
C'était la dernière étape de plat avant les Pyrénées. Du coup, la bataille pour le maillot jaune devrait prendre toute son ampleur à partir de demain. Un maillot que Thomas Voeckler s'attend à perde : « Si on perd le maillot demain en ayant la certitude d'avoir tout donné, ce n'est pas grave. On part pas battu, mais pour être honnête, je m'attends à le perdre demain, ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas me battre.» Tout ceux qui se posent des questions sur l'état de forme de cadors comme Alberto Contador ou encore Andy Schleck auront donc leurs premiers éléments de réponse à l'arrivée à Luz-Ardiden. Ce qui est sûr, c'est que les grimpeurs vont être à la fête avec pas moins de deux cols hors catégorie.

Isabelle Trancoën