Yvan Muller WTCC Chevrolet 2013
Yvan Muller (Chevrolet) quadruple champion du monde WTCC | DR

Yvan Muller retrouve les sommets

Publié le , modifié le

Sébastien Loeb est prévenu, son futur coéquipier est la référence du WTCC. Yvan Muller a décroché dimanche à 44 ans son 4e titre de champion du monde dans la discipline.

Grand spécialiste des "courses de berlines" et détenteur de tous les  records (points, victoires, pole positions) en WTCC, l'Alsacien, qui a déjà  gagné six fois cette saison, a terminé 3e de la première course et totalise  désormais 345 points. A deux manches de la fin, il ne peut plus être rejoint par son second au  classement général, l'Italien Gabriele Tarquini (Honda). Couronné à bord d'une Chevrolet, comme en 2010 et 2011, Muller avait  décroché son premier titre mondial en 2008 avec une Seat, après des titres  nationaux en France et en Grande-Bretagne. Très éclectique, il a débuté en  monoplace puis a régné pendant dix ans sur les courses sur glace du Trophée  Andros. Il a aussi participé au rallye-raid Dakar et au rallye de France... en  Alsace. "Je ne voulais prendre aucun risque pour décrocher ce titre", a dit Muller  en descendant de sa Chevrolet du Ray Mallock Limited (RML), l'écurie  britannique qui a récupéré Muller début 2013 après l'arrêt de l'engagement  officiel de la marque américaine. Elle a tenu la dragée haute à Honda qui se consolera avec le titre  constructeurs acquis lors de la manche de Sonoma (Etats-Unis), début septembre.

"Une saveur particulière"

La deuxième course du week-end a été moins favorable à Muller, obligé  d'abandonner suite à un contact au départ. Ce nouveau titre permet à Chevrolet  de s'imposer pour la cinquième année d'affilée au championnat pilotes, même si  le constructeur de Detroit n'est plus présent officiellement. "Ce Championnat a une saveur particulière car je n'avais même pas un volant  un mois avant le début de saison", a souligné le nouveau champion, cité dans un  communiqué des organisateurs. "Le budget était faible et nous avons dû faire  attention à tout. L'équipe a fait de nombreux sacrifices mais nous en avons  désormais la récompense". Pour la saison 2014, Yvan  Muller  continuera en WTCC, mais avec Citroën. Son  coéquipier sera un certain Sébastien Loeb, Alsacien comme lui et neuf fois  champion du monde des rallyes. C'est Muller qui avait suggéré à Loeb de se  reconvertir en circuit, et même en WTCC, en lui faisant essayer sa Chevrolet  Cruze. Avec Muller et Loeb en 2014, Citroën Racing alignera donc les détenteurs de  13 titres mondiaux au volant de la C-Elysée présentée début septembre au Salon  de Francfort. "Ce sera peut-être un chiffre porte-bonheur pour Citroën et le WTCC",  espère Muller. Il s'attend à un championnat "intéressant" face à Honda.

AFP