Lorenzo Yamha Estoril 042011
Jorge Lorenzo (Yamaha) | DR

Yamaha et Lorenzo à la défense de leur jardin du Mans

Publié le , modifié le

Victorieuses des 3 dernières éditions du Grand Prix de France en MotoGP, les Yamaha s'apprêtent, ce week-end, à livrer un gros combat face aux Honda, auteurs de 2 victoires en 3 courses mais qui n'ont plus gagné au Mans depuis 2006. Leader du championnat, Jorge Lorenzo, double tenant, vise au moins un podium. En Moto2, Stefan Bradl (Kalex) ambitionne une troisième victoire depuis le début de la saison, alors qu'en 125cc, Nicolas Terol veut poursuivre son sans-faute.

"Ici, les spectateurs aiment la moto et l'odeur de l'essence". La déclaration d'amour est claire de la part de Jorge Lorenzo. Accentuée par les propos de son directeur d'écurie, Wilco Zeelenberg: "Le Mans est un circuit Yamaha". Sous la pluie en 2008 et 2009, sur le sec en 2010, la marque au Diapason a fait de ce circuit son petit jardin. Et le champion du monde espagnol n'est pas étranger à cette suprématie, lui qui reste sur deux succès consécutifs. Mais pour son 150e Grand Prix, il ne visera pas forcément la victoire absolument, espérant au minimum "un podium" pour rester dans le rythme de Dani Pedrosa. A seulement quatre points derrière l'Ibère au championnat du monde, le pilote Honda aimerait replacer sa machine sur la plus haute marche du podium, comme à Estoril ou comme l'avait fait Casey Stoner au Qatar. Mais depuis 2006, et le succès de Marco Melandri, Honda ne s'est plus imposé dans la Sarthe, et l'Australien, harponné par Valentino Rossi à Jerez, n'a jamais été couronné sur cette piste. Les essais qualificatifs ont confirmé la grande forme de la firme nippone puisque, sans surprise, Stoner a réalisé la pole position en devançant trois de ses coéquipiers : Simoncelli, Dovisiozo et Pedrosa. Jorge Lorenzo, cinquième est loin, tout comme Valentino Rossi, modeste neuvième.

Sur ce circuit de Bugati réputé pour ses freinages intenses, Valentino Rossi pourrait sortir son épingle du jeu, mais sa Ducati et sa condition physique ne sont peut-être pas au niveau pour qu'il termine à la première place, comme en 2008: "Ce circuit n'est pas particulièrement technique mais piégeux si l'on veut conserver un bon rythme", estime la star transalpine. "En tout cas, il ne fait pas partie de mes favoris mais mon ambition est de réaliser un premier podium avec la Desmosedici".

Du côté des Français, Randy de Puniet (Ducati), seul représentant dans la catégorie reine, affiche une certaine confiance après qu'on lui ait enlevé une vis dans son genou fracturé l'an dernier, après avoir beaucoup souffert à Estoril: "Depuis lundi, tout est rentré dans l'ordre. Cela me libère d'un poids. Je vais pouvoir me concentrer exclusivement sur mon pilotage et ne plus penser à me blessure. Je souhaite faire une bonne course car depuis le début de la saison c'est la misère. J'ai six points au compteur et deux chutes en trois courses. Je ne suis pas content de moi. Beaucoup de choses ne vont pas dans le bon sens actuellement mais je suis de nouveau physiquement à 100%. On verra si la moto (ndlr: Ducati Desmosedici de l'écurie satellite italienne Pramac) décide d'être performante ou pas. On adaptera nos ambitions en fonction de cela. Au Qatar et à Jerez j'étais rapide. J'avais une vraie moto avec laquelle je me faisais plaisir. Depuis on ne comprend pas pourquoi on connaît tous ces problèmes de châssis. Certes je préfère les enfilades rapides aux circuits qui demandent de gros freinages mais je ne peux pas faire trop le difficile."

En 125 cc, l'Espagnol Nicolas Terol confirme son emprise sur la catégorie en signant une nouvelle position de pointe, tandis qu'en Moto 2, c'est l'Allemand Stefan Bradl qui a réalisé le meilleur chrono, devant le Suisse Thomas Luthi et le Japonais Yuki Takahashi.

Classements des championnats du monde

MotoGP:
1. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 65 pts
2. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 61
3. Casey Stoner (AUS/Honda) 41
4. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 31
5. Nicky Hayden (USA/Ducati) 30
6. Andrea Dovizioso (ITA/Honda) 30
7. Hiroshi Aoyama (JPN/Honda) 28
8. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) 21
9. Colin Edwards (USA/Yamaha) 18
10. Hector Barbera (ESP/Ducati) 14
11. Karel Abraham (CZE/Ducati) 12
12. Toni Elias (ESP/Honda) 12
13. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 11
14. Ben Spies (USA/Yamaha) 10
15. Loris Capirossi (ITA/Ducati) 9
16. Randy de Puniet (FRA/Ducati) 6
17. John Hopkins (USA/Suzuki) 6
18. Alvaro Bautista (ESP/Suzuki) 3

Moto 2:
1. Stefan Bradl (GER/Kalex) 61 pts
2. Andrea Iannone (ITA/Suter) 48
3. Simone Corsi (ITA/FTR) 37
4. Thomas Luthi (SUI/Suter) 36
5. Julian Simon (ESP/Suter) 36
6. Yuki Takahashi (JPN/Moriwaki) 27
7. Alex de Angelis (RSM/Motobi) 26
8. Bradley Smith (GBR/Tech3) 20
9. Dominique Aergerter (SUI/Suter) 16
10. Michele Pirro (ITA/Moriwaki) 15

125:
1. Nicolas Terol (ESP/Aprilia) 75 pts
2. Sandro Cortese (GER/Aprilia) 50
3. Jonas Folger (GER/Aprilia) 42
4. Johann Zarco (FRA/Derbi) 42
5. Efren Vazquez (ESP/Derbi) 30
6. Sergio Gadea (ESP/Aprilia) 20
7. Maverick Vinales (ESP/Aprilia) 20
8. Danny Kent (GBR/Aprilia) 17
9. Luis Salom (ESP/Aprilia) 16
10. Miguel Oliveira (POR/Aprilia) 15