Stoner Honda NUIT filé 032011
Casey Stoner (Honda) | AFP - KARIM JAAFAR

Stoner frappe d'entrée au Qatar

Publié le , modifié le

Que Jorge Lorenzo (Yamaha) a dû se sentir seul autour de quatre Honda. En chipant la 2e place à Dani Pedrosa, le champion MotoGP en titre ne pouvait pas faire mieux car devant, Casey Stoner était intouchable. L'Australien a produit son effort à la mi-course et remporte ce GP du Qatar haut la main. Chez Ducati, c'est la soupe à la grimace avec la 7e place de Valentino Rossi. Randy de Puniet a lui débuté son championnat par une chute dès le premier tour.

Le jour et la nuit. L'éclat de lumière fût pour Casey Stoner. La noirceur du bitume attira Randy de Puniet. Transfuge de Ducati à l'intersaison, l'Australien a fait le bon choix en signant avec Honda. En tête des essais hivernaux, Stoner a poursuivi son envol sur la première course de la saison au Qatar. Sans s'affoler, il a laissé Jorge Lorenzo faire "joujou" en début de course avant de s'expliquer avec Dani Pedrosa pour la victoire. L'Espagnol voulait certainement montrer qu'il était le plus ancien dans la maison. Mais il n'y a plus de respect pour les "anciens" (ndlr : Pedrosa n'a que 25 ans mais pilote pour Honda en championnat du monde depuis 2001). Stoner passait en force à 11 tours de la fin et faisait le forcing pour creuser l'écart. Un coup de poker gagnant de l'Australien. Plus d'une seconde sur un tour, le contact était rompu. Touché puis grillé comme un papillon pris dans les phares, Pedrosa se faisait reprendre par Lorenzo qui le doublait deux tours plus tard. La 2e place du champion en titre résonnait presque comme une victoire tant la domination des Honda est manifeste. Mais le grand vainqueur était bien Casey Stoner qui attend un 2e sacre mondial depuis trois ans.

Valentino Rossi pourrait bien ne plus connaître cet honneur si sa Ducati ne relève pas la tête. 7e à Losail, le Doctor démarre sa saison doucement et attend encore une amélioration de son épaule pour revenir sur les podiums. Randy de Puniet a lui complètement raté ses débuts avec Ducati Pramac en chutant dès le 1er tour à cause des pneus froids. Debout mais déçu, il ne se doutait pas que sa chute aurait aussi des conséquences sur la moto de son coéquipier Loris Capirossi, contrainte à l'abandon. En revanche, mention spéciale pour Marco Simoncelli qui a placé sa Honda Gresini au 5e rang devant la Yamaha de Ben Spies. Avec seulement 13 motos à l'arrivée, le MotoGP confirme sa difficulté à se renouveler et attirer des constructeurs. La domination de Honda ne va pas aider la Dorna (la société qui gère la compétition) à apporter du nombre sur les grilles.

Stefan Bradl sera-t-il le grand bonhomme des Moto2 en 2011 ? S'il est trop tôt pour faire de l'Allemand un candidat au titre, sa victoire sans conteste au Qatar a jeté des bases intéressantes. Bradl s'est mis assez vite à l'abri pendant que la meute se bagarrait pour la 2e place. Ils étaient quatre pour deux places sur le podium. Deux heureux : Iannone et Luthi. Deux déçus : De Angelis et Takahashi. Jules Cluzel a lui aussi eu son mot à dire en début de course avant de glisser lentement jusqu'à la 7e place. On attendait mieux de l'Auvergnat qui est toutefois très loin devant ses deux compatriotes Mike di Meglio (19e) et Valentin Debise (23e). Quant à Marc Marquez, champion du monde 125cc passé dans la catégorie supérieure, sa première course en Moto2 s'est soldée par une chute dès le 5e tour. Nul doute qu'on reverra le petit prodige espagnol en meilleure position d'ici la fin de saison.

La catégorie 125cc reste une chasse gardée des pilotes espagnols. Vice-champion du monde en 2010, Nicolas Terol a remporté le premier Grand Prix 125cc de la saison de main de maître. Parti de la pole, l'Espagnol s'est détaché tour après tour, laissant ses rivaux en découdre pour les accessits. Sandro Cortese et Sergio Gadea ont été les plus prompts à sauter sur le podium. Le Français Johann Zarco a terminé à une belle 6e place et égale sa meilleure performance en championnat du monde. Pour ses débuts dans la même équipe que Vazquez, Ajo Motorsport, Zarco a raté son départ, chutant de la 7e place sur la grille à  la 13e en fin de premier tour, puis il s'est battu comme un lion pour remonter  jusqu'à une 6e place arrachée de justesse, sous le drapeau à damiers, à trois autres pilotes espagnols.

. MotoGP1. Casey Stoner (AUS/Honda), les 22 tours en 42:38.569
2. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) à 3.440
3. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 5.051
4. Andrea Dovizioso (ITA/Honda) 5.942
5. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 7.358
6. Ben Spies (USA/Yamaha) 10.468
7. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 16.431
8. Colin Edwards (USA/Yamaha) 26.293
9. Nicky Hayden (USA/Ducati) 27.416
10. Hiroshi Aoyama (JPN/Honda) 28.920
11. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) 34.539
12. Hector Barbera (ESP/Ducati) 34.829
13. Karel Abraham (CZE/Ducati) 37.957
Abandons:
Randy de Puniet (FRA/Ducati), chute (1er tour)
Loris Capirossi (ITA/Ducati), problème mécanique (2e tour)
Toni Elias (ESP/Honda), chute (18e tour)
Forfait:
Alvaro Bautista (ESP/Suzuki), blessé vendredi aux essais libres

. Moto2
1. Stefan Bradl (GER/Kalex), les 20 tours en 40:38.549
2. Andrea Iannone (ITA/Suter) à 4.330
3. Thomas Luthi (SUI/Suter) 5.137
4. Alex de Angelis (RSM/Motobi) 5.925
5. Yuki Takahashi (JPN/Moriwaki) 6.621
6. Simone Corsi (ITA/FTR) 14.217
7. Jules Cluzel (FRA/Suter) 14.257
8. Michele Pirro (ITA/Moriwaki) 14.501
9. Bradley Smith (GBR/Tech3) 18.910
10. Julian Simon (ESP/Suter) 19.174
...
19. Mike Di Meglio (FRA/Tech3) 34.939
23. Valentin Debise (FRA/FTR) 43.659
Abandon:
Marc Marquez (ESP/Suter), chute au 5e tour

. 125 cc
1. Nicolas Terol (ESP/Aprilia) 38:28.687
2. Sandro Cortese (GER/Aprilia) à 7.710
3. Sergio Gadea (ESP/Aprilia) 9.147
4. Efren Vazquez (ESP/Derbi) 9.514
5. Jonas Folger (GER/Aprilia) 9.698
6. Johann Zarco (FRA/Derbi) 15.260
7. Alberto Moncayo (ESP/Aprilia) 15.352
8. Luis Salom (ESP/Aprilia) 15.696
9. Maverick Vinales (ESP/Aprilia) 15.910
...
15. Louis Rossi (FRA/Aprilia) 50.030
16. Danny Webb (GBR/Mahindra) 50.424