Ben Spies (Yamaha)
Ben Spies (Yamaha) | AFP - Vincent Jannink

Spies mate les ténors

Publié le , modifié le

L'Américain Ben Spies a offert un surprenant et somptueux cadeau d'anniversaire à Yamaha, la marque japonaise qui fêtait ce week-end ses 50 ans de présence en Grand Prix, en remportant à Assen le GP des Pays-Bas, son premier succès personnel en MotoGP. Spies s'est imposé sur une piste sèche devant les Honda de l'Australien Casey Stoner et de l'Italien Andrea Dovizioso.

L'Italien Valentino Rossi qui s'était élancé de la 4e ligne en 11e position a réussi une belle remontée pour finir 4e au guidon de sa Ducati GP11.1 en nette amélioration par rapport aux essais. Ben Spies qui effectue sa deuxième saison complète en MotoGP n'est pas vraiment un habitué des podiums. Avant Assen, ses statistiques mentionnaient deux troisièmes places et une deuxième (en 2010 à Indianapolis) en 28 courses. L'Américain qui s'est élancé en première ligne, a pris le large dès le début de l'épreuve pour ne plus être inquiété, profitant notamment d'un accrochage entre l'Italien Marco Simoncelli, parti en position de pointe, et l'Espagnol Jorge Lorenzo, son équipier chez Yamaha, dès le premier tour.

Simoncelli qui avait dominé les essais et les qualifications, a de nouveau échoué à concrétiser en course ses excellentes prestations des jours précédents. Chutant dès le premier tour, en entraînant avec lui Lorenzo, "Sic" a échoué en 9e position, loin de ses ambitions. Lorenzo a lui fait une très mauvaise affaire dans l'optique du championnat du monde. L'Espagnol s'est classé 6e et voit Casey Stoner s'envoler en tête du classement. L'Australien qui restait sur trois victoires en arrivant à Assen possède 136 points et devance désormais Lorenzo (108) de 28 unités.

Marquez et Vinales, l'Espagne triomphante

Marc Marquez a signé son deuxième succès cette saison en remportant la course des Moto2. Le pilote de la Suter N.93 a devancé l'étonnant turc Kenan Sofuoglu (Suter) et le Britannique Bradley Smith (Tech3) tandis que le leader du championnat du monde, l'Allemand Stefan Bradl, jamais dans le coup samedi, a abandonné. Marc Marquez, vainqueur sur ce même circuit néerlandais il y a un an mais en 125cc, s'était imposé une première fois cette saison en Moto2 il y a un mois au Mans lors du GP de France. Deuxième, le Turc Kenan Sofuoglu (Suter) qui dispute sa première saison complète en Moto2 --il n'avait disputé que deux GP l'an passé-- a lui signé à Assen le meilleur résultat de sa carrière. Et son premier podium. Les Français n'ont pas été en veine. Jules Cluzel a chuté à deux reprises, la première fois dès le tour de chauffe puis au 2e tour. Mike Di Meglio (3e tour) et Valentin Debise (7e tour) ont également tâté du bitume. Tous les trois ont été contraints d'abandonner.

Maverick Vinales (Aprilia) a remporté la course des 125 cc que son compatriote Nicolas Terol, leader du championnat, n'a pas disputée, blessé à un doigt. Vinales s'est imposé devant deux autres Espagnols, Luis Salom et Sergio Gadea. Avec 128 points, l'Espagnol reste en tête. Mais son dauphin, l'Allemand Jonas Folger, 8e à Assen, se rapproche avec 101 points.

Réactions

Ben Spies (USA/Yamaha), vainqueur en MotoGP: "C'est très émouvant d'offrir cette victoire si symbolique à l'équipe, avec cette moto exceptionnellement repeinte en rouge et blanc, ses couleurs historiques. C'est aussi mon premier succès en Grand Prix, dans des conditions météos difficiles et sur un circuit mythique. Je n'oublierai jamais ce jour. La course fut difficile et facile à la fois... Facile parce que j'ai bénéficié d'un fait de course favorable (l'accrochage entre Simoncelli et Lorenzo dès le premier tour) qui m'a permis de m'échapper en tête. Mais ce fut aussi difficile car même si je n'ai jamais été sous la menace pressante d'un autre pilote, les conditions étaient difficiles. Les derniers tours ont été éprouvants."

Casey Stoner (AUS/Honda), 2e: "Je pense sincèrement avoir atteint le meilleur résultat possible même si quand je prends le départ d'une course, c'est pour la gagner. Mais compte tenu des circonstances, deuxième, c'est très satisfaisant. J'ai pris un mauvais départ et durant les deux premiers tours, j'étais vraiment crispé, pas en confiance, en raison des problèmes de mise à températures du pneu arrière. J'avais encore en tête ma chute de vendredi, provoquée justement par un manque d'adhérence. Ensuite, je me suis relâché. J'ai même poussé la moto à fond à la mi-course pour tenter de revenir sur Ben (Spies) mais en vain, il était déjà trop loin et n'a jamais faibli. Au championnat, c'est une bonne opération. Je pense que je ne pouvais pas faire beaucoup mieux ce samedi."

Classements

Moto GP
1. Ben Spies (USA/Yamaha) 41:44.659
2. Casey Stoner (AUS/Honda) 7.697
3. Andrea Dovizioso (ITA/Honda) 27.506
4. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 30.684
5. Nicky Hayden (USA/Ducati) 43.172
6. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 44.536
7. Colin Edwards (USA/Yamaha) 1:08.112
8. Hiroshi Aoyama (JPN/Honda) 1:10.753
9. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 1:24.925
10. Toni Elias (ESP/Honda) 1:26.216
11. Alvaro Bautista (ESP/Suzuki) 1:38.466
12. Hector Barbera (ESP/Ducati) à 1 tour
13. Kousuke Akiyoshi (JPN/Honda) à 1 tour
14. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) à 2 tours

Abandons: Karel Abraham (CZE/Ducati), Randy de Puniet (FRA/Ducati).

Non partant: Loris Capirossi (ITA/Ducati) qui souffre d'une commotion après une chute vendredi.

MotoGP:
1. Casey Stoner (AUS/Honda) 136 pts
2. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 108
3. Andrea Dovizioso (ITA/Honda) 99
4. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 81
5. Nicky Hayden (USA/Ducati) 71
6. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 61
7. Ben Spies (USA/Yamaha) 61
8. Hiroshi Aoyama (JPN/Honda) 51
9. Colin Edwards (USA/Yamaha) 46
10. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 39
11. Hector Barbera (ESP/Ducati) 35
12. Toni Elias (ESP/Honda) 34
13. Karel Abraham (CZE/Ducati) 33
14. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) 32
15. Alvaro Bautista (ESP/Suzuki) 27
16. Loris Capirossi (ITA/Ducati) 22
17. Randy de Puniet (FRA/Ducati) 10
18. John Hopkins (USA/Suzuki) 6