Ben Spies visage de profil 2010
L'Américain Ben Spies | AFP - Jaime Reina

Spies confirmé pour succéder à Rossi

Publié le , modifié le

Ce n'était même plus un secret, mais c'est désormais une information. Ben Spies va bien rejoindre l'équipe officielle Yamaha en MotoGP, pour succéder à Valentino Rossi, parti chez Ducati, et épauler l'Espagnol Jorge Lorenzo. Champion du monde de Superbike en 2009, l'Américain pilote cette saison une Yamaha de l'écurie française Tech 3 et occupe la 7e place du championnat, derrière six pilotes officiels.

"Nous sommes ravis que Ben rejoigne l'équipe d'usine pour la prochaine saison". C'est par ces mots dans un communiqué sur le site officiel du MotoGP que Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Moto Racing, a officialisé ce qui était déjà connu de tous. Après le départ de Valentino Rossi pour Ducati, Yamaha a installé Ben Spies sur la deuxième moto de l'équipe officielle, aux côtés de Jorge Lorenzo, qui devrait conquérir son premier titre de champion du monde à l'issue de cette saison.

"Nous sommes convaincus que Ben sera dans l'avenir un candidat au titre mondial et qu'il s'intègrera bien à notre équipe. Sa mission l'an prochain sera de continuer à apprendre, de se battre régulièrement pour le podium et d'essayer de gagner quelques courses", prévient le directeur général de Yamaha Moto Racing. "Il a montré de belles promesses lors de ses dix premières courses en MotoGP, il a appris rapidement et obtenu de très bons résultats, notamment un podium bien mérité à Silverstone".A 26 ans, Ben Spies, s'il est nouveau dans la catégorie, n'est pas pour autant un novice. C'est pour cela que le champion du monde de Superbike en 2009 est parvenu à hisser sa Yamaha de l'écurie tricolore Tech 3 jusqu'au 7e rang du championnat. Pour le moment, il est donc le meilleur "rookie". "Je profite de cette occasion pour remercier Hervé Poncharal et toute l'équipe Tech3 de s'être si bien occupé de Ben cette saison", a conclu le patron du département compétition de Yamaha.

L'année prochaine, Yamaha aura surtout envie de ne pas voir son ancienne star, Valentino Rossi, apporter le titre de champion du monde chez Ducati. Un gros travail en perspective.