Sébastien Loeb Catalogne Citroën
Sébastien Loeb (Citroën) | JOSEP LAGO / AFP

Sébastien Loeb remporte le Rallye de Catalogne

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Loeb (Citroën DS3), déjà assuré du titre mondial, a remporté le rallye de Catalogne, 13e et dernière manche du Championnat du monde (WRC) devant les Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Fiesta RS) et Mikko Hirvonen (Citroën DS3), dimanche à Salou. Latvala a finalement ravi la 3e place du classement général final au Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS), 4e dimanche et qui a payé au prix fort une deuxième journée ratée.

Loeb, qui enlève son 8e rallye de Catalogne et la 76e victoire WRC de sa carrière, est arrivé avec 7 secondes d'avance sur Latvala et 1 min 46 sec 8/10es sur son coéquipier Hirvonen, appelé à prendre sa succession comme leader de Citroën la saison prochaine. En passant à l'attaque dans les trois dernières spéciales, Latvala aura entretenu le suspense jusqu'au bout. Le Finlandais, vainqueur des spéciales 16 et 17 grâce notamment au choix de pneus durs quand les autres concurrents redoutaient la pluie, a petit à petit refait le retard qu'il avait pris samedi sur Loeb. Mais l'avance du Français, dans une posture plus défensive dimanche, a finalement suffi.

Latvala, jusqu'ici 4e au Championnat du monde, ravit la 3e place au Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS), arrivé 4e de la course et qui aura payé au prix fort une deuxième journée ratée, marquée par une sortie de route dans la 8e spéciale. Dimanche, Ostberg s'est bien battu, remontant de la 5e à la 4e position à la faveur de plusieurs erreurs de l'Estonien Tanak, qui a dû abandonner lors de la 16e spéciale après être rentré dans une barrière. Mais avec un Latvala déchaîné, qui gagnait la Powerstage (ES17), Ostberg devait dire adieu au podium du Championnat du monde. L'Espagnol Sordo, déjà vainqueur de deux spéciales samedi, aura à nouveau été l'un des protagonistes du jour. Le local de l'étape s'est illustré avec quatre victoires dimanche (ES 13, 14, 15 et 18). Mais la pénalité qu'il avait reçue la veille pour un changement intempestif de carburateur avait condamné ses chances au général.

Déclarations :

Sébastien Loeb (FRA/Citroen), vainqueur: "La fin de course n'a pas été facile à gérer. On pensait qu'il pleuvrait cet après-midi et finalement ça ne s'est pas vraiment produit. J'avais inauguré un choix de pneus qu'on n'avait jamais essayé auparavant. Dans la première (épreuve de la journée), on ne s'en sort pas mal sauf qu'à l'arrivée, on crève. A ce moment, il ne nous reste que deux pneus hards et deux softs, ce qui n'était pas le bon choix. Heureusement que par rapport à Latvala, on avait une bonne avance. Mais cela a été compliqué: depuis que la terre est au programme (le premier jour de chaque rallye), c'est plus difficile et on a eu des conditions météo très difficiles sur terre. Cette victoire a une saveur particulière, c'est une dernière victoire dans une saison complète pour nous. C'est sûr que c'est bien de finir invaincu ici depuis quelques années, c'est bien de finir sur une belle note."

Jari-Matti Latvala (FIN/Ford Fiesta RS), 2e: "J'aurais aimé avoir encore une étape à courir, car c'était bien de lutter ainsi avec Loeb. Sur mon départ de Ford (pour Volkswagen en 2013), je tiens à dire à Ford à quel point j'ai vécu des années fantastiques avec eux et merci à Malcolm Wilson de m'avoir soutenu en dépit de mes nombreux crashes."

Mikko Hirvonen (FIN/Citroën DS3), 3e: "Cela a été l'un des rallyes d'Espagne les plus difficiles de ma carrière. Avec ces conditions météo qui rendaient le terrain boueux et mouillé tous les jours, cela n'a pas été facile pour les pilotes ni pour les équipes qui ont dû bien choisir leurs pneus. A titre personnel, j'espérais être plus performant après le rallye de France, mais globalement, je suis quand même content de ma saison. La lune de miel avec Sébastien (Loeb) est maintenant terminée, il nous faut travailler dur pour l'année prochaine, mais je suis très impatient."

Yves Matton (directeur de Citroën Racing): "Cela a été une fin de course qui ressemblait au début de course, très compliquée, avec des conditions climatiques incertaines. Mais on connaît Sébastien (Loeb) dans ce genre de situation, il sait toujours gérer son avance. Il y a eu une crevaison dans la première spéciale, mais on était avec six roues. Cela a un peu perturbé notre plan de pneumatiques, mais ça n'a pas été un grand problème. On n'était pas vraiment inquiets. Mais ça a été un rallye très compliqué, avec des conditions de route très changeantes, très piégeuses. Nos pilotes ont montré leur intelligence, attendant d'être sur l'asphalte pour se rapprocher de la tête. C'est une magnifique saison, 10 victoires en 13 courses, les deux titres (pilote et constructeurs), c'est quelque chose d'exceptionnel. Avec Sébastien, j'espère qu'on remportera encore des victoires ensemble."

Le classement :

Classement général final après 18 spéciales (ES1-ES18):
1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 4h14:29.1
2. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS) à 07.0
3. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citröen DS3) 1:46.8 4. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Ford Fiesta RS) 1:56.4
5. Jarkko Nikara-Jarkko Kalliolepo (FIN/Mini Cooper) 16:07.9
6. Craig Breen-Paul Nagle (IRL/Ford Fiesta S2000) 18:10.4
7. Chris Atkinson-Stéphane Prévot (AUS-BEL/Mini Cooper) 19:14.7
8. Per-Gunnar Andersson-Emile Axelsson (SWE/Proton) 20:16.1
9. Daniel Sordo/Carlos Del Barrio (ESP/Mini Cooper) 25:40.6
10. Evgeny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS) 26:05.6
11. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Ford Fiesta RS) 26:23.7
12. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Citroën DS3) 26:49.4

AFP