Stéphane Sarrazin
Stéphane Sarrazin | DPPI

Sarrazin et Minassian chez Loeb

Publié le , modifié le

On ne tourne pas la page Peugeot si facilement. Malgré un podium inattendu à Sebring, Stéphane Sarrazin n'arrive toujours pas à s'imaginer ailleurs qu'aux avants-postes dans un team usine. En attendant des jours meilleurs, le triple poleman du Mans a décidé de rejoindre le Sébastien Loeb Racing en European Le Mans Series. Il y retrouvera un autre ancien du Lion, Nicolas Minassian, et Nicolas Marroc. Ensemble, ils viseront le titre et rien d'autre.

A ce niveau, il est difficile de réunir plus belle brochette. Deux professionnels aguerris, rapides et reconnus pour leurs qualités de mise au point. En recrutant Sarrazin et Minassian, le Loeb Racing a visé juste. "Nicolas et Stéphane, c’est le choix de la performance et de l’expérience, explique Sébastien Loeb. Ils forment un duo redoutable, au top de l’Endurance. J’ai eu l’occasion de me mesurer à eux lors d’essais et je connais ainsi parfaitement leurs qualités. Ils ont l’habitude de courir pour faire gagner un grand constructeur. Les avoir au sein de notre team est une grande opportunité. Avec de tels fers de lance, l’équipe va progresser encore plus vite. Nous pouvons nous appuyer sur une expérience qui n’a pas de prix. En revanche, nous n’aurons pas d’excuse : nous avons l’équipage pour jouer la gagne."

Ce défi ne fait pas peur à ce duo de choc en mal d'adrénaline et de podium. "C’est génial de prendre part à un projet si ambitieux, a confié Minassian le Marseillais qui disputera pour la 13e fois les 24 Heures du Mans (avec le Team Pescarolo). Participer à un nouveau projet, avec un team qui fait tout pour être bien organisé, est toujours très motivant. J’ai de bons espoirs que nous nous battrons pour la première place. Avec Stéphane (Sarrazin), nous roulons ensemble depuis tant d’années… Nous n’avons qu’à nous regarder pour nous comprendre. Nicolas (Marroc) a déjà montré sa pointe de vitesse. Nous tenterons de conquérir le titre. Je suis vraiment convaincu par le projet de Sébastien et Dominique : ils ont de grands objectifs. Je partage leurs ambitions : ils ne font pas les choses à moitié et réunissent tous les ingrédients nécessaires."

Même son de cloche pour Sarrazin, ravi d'être de la partie. "Nous avons le trio pour effectuer une belle saison et, de par mon double programme, je vais être très affuté en LMP2. Le projet est séduisant car il faut tout construire. Nous allons être en lice pour le classement général et le championnat promet d’être intéressant." Finalement, la pression est plutôt sur le team qui se doit d'offrir à ses pilotes une structure à leur niveau. "Au tour de ce tandem expérimenté, complété un pilote prometteur, une nouvelle dynamique va se mettre en place, avance Dominique Heintz, le team manager. L’équipe entre dans une nouvelle dimension. Avec de tels pilotes, nous devrons viser la victoire. Nous sommes allés chercher les meilleurs, ce qui démontre l’ambition et le sérieux du team. Nous sommes conscients que le challenge est de taille et c’est pour cela que les fondations doivent être solides." L'équipage roulera sur une LMP2 Oreca 03 dont les qualités ont déjà été démontrées à Sebring avec la 7e place du Pecom Racing. On tient peut-être là l'épouvantail de la saison 2012 de l'ELMS.

avec communiqué du team