Peugeot 908 Zuhai 112010
La Peugeot 908 | DR

Sarrazin en pôle, Bourdais en embuscade

Publié le , modifié le

Le Français Stéphane Sarrazin (Peugeot 908 HDi-FAP) partira en pole position pour les 1000 Km de Zhuhaï, 3e et dernière manche de l'Intercontinental Le Mans Cup (ILMC) d'endurance auto, après avoir signé le meilleur temps des qualifications, samedi à Zhuhaï. Son coéquipier Sébastien Bourdais prend la deuxième place sur la grille.

Vite fait, bien fait.Peugeot voulait marquer les esprits chinois. Idéalement placé pour le titre constructeur avec 36 points d'avance sur Audi, le Lion veut une autre victoire après ses succès à Silverstone et Road Atlanta.Pour leur dernière sortie officielle, les 908 HDi FAP en réglage sprint ont parfaitement appréhendé le circuit. Tous les poursuivants, Audi mais aussi Aston Martin, Porsche, BMW, Jaguar et Ferrari, n'ont pas tenu la cadence.

Les deux 908 n'ont pas laisser de miettes lors des essais qualificatif sur ce circuit sinueux et inconnu pour la plupart des pilotes du plateau. Sarrazin a été le seul pilote à descendre sous la barre des 1'22 en réalisant 1'21"868. "Ce sera important de partir devant dimanche, car c'est un circuit difficile pour les dépassements. Une première ligne était fondamentale et comme on avait peur de l'arrivée de la pluie, on a roulé vite dès le début de séance", a expliqué le spécialiste de la chasse à la pôle chez Peugeot Sport. "En plus, pour la dernière qualif de la 908, je ne voyais pas d'autre solution que de partir en pôle, j'avais vraiment envie de la faire et je me suis un peu mis la pression. C'était une séance spéciale", a ajouté Sarrazin. La 908, présentée début 2007, partira au musée après cette course.

Sur une piste grasse et piégeuse, Sarrazin, sur la 908 N.2, a devancé Simon  Pagenaud, sur la 908 N.1, et la marque française monopolisera donc la première  ligne, devant les deux Audi officielles de Kristensen-McNish et Dumas-Capello. A trois minutes du drapeau à damier, Kristensen, huit fois vainqueur des 24  Heures du Mans, est sorti de la piste alors qu'il tentait de s'approcher des  chronos des Lionnes. Son Audi R15 TDI n'a rien heurté mais le Danois a dû  stopper sa tentative et rentrer au stand.

Pagenaud n'a pas pu suivre la cadence. Relégué à plus d'une seconde (1'22"953), le duo Pagenaud-Bourdais devra cravacher dur en course pour contester la victoire à son équipier. Comme l'explique le pilote Audi Romain Dumas, vainqueur du Mans. "Je n'avais pas reconduit l'Audi R15 depuis Le Mans, et Zhuhaï est un  circuit particulier, qui n'est pas fait pour nos protos, avec surtout des  virages serrés. Ce sera très dur pour les freins, surtout s'il fait chaud  dimanche. Mais avec un peu de patience, on arrivera à dépasser les GT, car il  n'y a pas beaucoup de concurrents (ndlr: une vingtaine) et un bon niveau de  pilotage. Le goudron est très différent de l'Europe, très sale et très abrasif,  on ne sait pas quelle va être la météo. Il n'y a que quatre protos qui peuvent  gagner, ce sera une course-sprint et chaque seconde va compter. Ce ne sont pas  les 24 Heures du Mans, ou Petit Le Mans, où il y avait plus de concurrents et  plus d'intérêt. C'est la première édition de l'ILMC, un championnat sur trois  courses, en deux mois, alors Audi et Peugeot veulent surtout gagner cette  course". La bagarre annoncée devrait quand même avoir lieu tant le circuit est difficile et éprouvant pour les mécaniques (freins, transmissions) et les pilotes (humidité). 

Mathieu Baratas