Louis Rossi
Louis Rossi | louisrossi.com

Rossi : "Objectif podium en 2012"

Publié le , modifié le

La bonne saison de Johann Zarco a donné des idées aux autres pilotes français. Régulièrement dans les points cette saison et 2e temps des qualifications à Valence, Louis Rossi s'est donné les moyens d'imiter son compatriote l'année prochaine en Moto3. Objectif podium !

Question : 17e du championnat du monde, vous êtes à votre place ?
Louis Rossi : "On a réussi nos objectifs. Au début de saison, on s'était fixé de rentrer régulièrement dans les points. Dès la première course on a vu qu'on était capables de le faire. C'était une première chose. Mais finalement, on a surtout vu qu'on pouvait aussi rentrer dans le top 10. On s'est battu pour ça tout au long de l'année et on l'a fait deux fois dans la saison. En plus on fait une première ligne à Valence. C'était un peu la cerise sur le gâteau. Dans le fond, ça reste une bonne saison malgré les problèmes qu'on a eu."

Q : Surtout, vous avez réussi à exploiter au maximum votre matériel
LR : "C'était un peu l'idée de cette année. On savait où on était et ce qu'on voulait faire. On ne s'est pas dégonflé. Je m'étais bien préparé cet hiver. Oui on n'avait pas la même moto que les autres mais ça ne nous a pas empêché de batailler avec les usines tout au long de l'année."

Q : Vous pensez avoir franchi un cap cette année ?
LR : "C'est clair qu'on a franchi des caps. Ça s'est vu sur la piste, à ma façon d'orienter l'équipe dans les réglages. Ça a demandé beaucoup de travail mais il en reste encore beaucoup si on veut se battre pour les podiums demain."

Q : Vos performances vous a ouvert des portes ?
LR : "Une équipe est venue me démarcher, celle de Sandro Cortese (Racing Team Germany). On a essayé avec le team manager Dirk Heidolf de réfléchir pour avoir le meilleur package possible. Je vais garder mes mécaniciens Christian Boudinot, qui travaillait sur ma moto, et Alexandre Krause avec qui je collaborais en 2008. En chef mécanicien, on va travailler avec Italo Fontana qui fait partie des meilleurs au monde et des excellents développeurs. Je vais être très bien encadré et c'est très important pour l'année à suivre."

Q : En 2012, vous voulez imiter Johann Zarco (vice-champion du monde 125cc) ? Quel sera votre objectif ?
LR :" Top 5. Podium. Je pense que c'est réaliste. On a vu ce qu'à fait Johann Zarco cette année. Il n'y a pas de raison pour qu'on n'y arrive pas non plus au vu des chronos réalisés en 2011 et qui sont sensiblement les mêmes que Johann. Maintenant, on est bien d'accord qu'il faut travailler et que ça ne se fait pas comme ça. On attend de moi que je joue devant."

Q : Le passage à la moto3 vous inquiète ?
LR : "Pas le choix, il faut y passer. J'ai un petit regret pour le deux temps mais c'est comme ça. Cela va permettre une remise à zéro. Je vais bien m'entraîner sur les quatre temps et ça devrait bien se passer. Dès les premiers tests on va être fixé sur quelle machine va être bien tout de suite, sur quel team sera au niveau, sur quelles usines ont fait des investissements. Le début du championnat va être intéressant. J'espère qu'il y aura un niveau équivalent entre les machines pour qu'on se batte à armes égales."