Rossi Ducati Jerez 042011
Valentino Rossi (Ducati) | DR

Rossi attendu au tournant

Publié le , modifié le

Valentino Rossi aimerait profiter d'un Grand Prix "à la maison" pour revenir sur le devant de la scène. Son dernier titre remonte déjà à 2009. Le pilote italien a bien du mal à se faire une place sur les podiums depuis qu'il a rejoint le Team Ducati. Mais depuis la semaine passée, et une quatrième place à Assen, Rossi a peut-être enfin trouver la bonne carburation. En revanche, Loris Capirossi a déclaré forfait en raison d'une contusion à l'épaule droite.

Avec neuf victoires au Mugello, dont sept dans la catégorie reine, Rossi se place évidemment parmi les favoris. Mais tant que "le Docteur" n'aura pas une machine à la hauteur, il ne pourra accomplir des miracles. A l'évidence, la toute nouvelle Desmosedici GP11.1 n' pas encore convaincu, mais les progrès existent. "Sur cette moto, lorsque vous voulez changer quelque chose, au final vous devez faire trois changements. Il faut avoir une approche particulière", avait expliqué Rossi. "A l’avenir nous devrons être capables de préparer la moto pour la course beaucoup plus rapidement”, avait-il lâché.

Egalement attendu, Ben Spies qui a remporté son tout premier Grand Prix en MotoGp la semaine passée, aura à coeur de démontrer qu'il ne s'agissait pas d'un coup d'éclat. Mais pour y parvenir, il va devoir rapidement descendre de son petit nuage. "Je n’ai pas encore assimilé ma première victoire en MotoGP, c’était vraiment spécial pour moi, surtout parce que c’était sur un circuit mythique et à un moment très important dans l’histoire de Yamaha", a-t-il déclaré. "Je suis impatient d’arriver au Mugello, la piste a été refaite et l’adhérence devrait donc être excellente, ce qui sera parfait pour notre moto et une garantie de spectacle pour le public”, a prévenu l'Américain.

Et son coéquipier de chez Yamaha, Jorge Lorenzo, reste également confiant. "Le team a fait un excellent travail et je pense que la moto peut être meilleure maintenant, et que nous pouvons avancer. Nous devons rester optimistes", a-t-il lancé. "Le Mugello est un circuit que j’aime beaucoup, c’est probablement l’un des plus beaux au monde et l’un de mes préférés avec Phillip Island", a expliqué Lorenzo qui n'a jamais triomphé sur ce circuit.

Si Lorenzo et Rossi seront au départ, un autre pilote italien assistera à la course nationale depuis les gradins. A 38 ans, Capirossi a été en effet contraint de renoncer à la compétition. "J’espérais être sur la piste pour cette course mais mes blessures datant de ma chute à Assen me contraignent à lever le drapeau blanc au Mugello pour la première fois de ma carrière. Je suis désolé pour les fans qui seront présents au Mugello, c’est la piste dont ils sont le plus proches et j’ai d’excellents souvenirs de ce circuit", a indiqué Capirossi qui comptait sur cette course "pour relancer (sa) saison".

Deuxième à Assen, Casey Stoner possède 28 points d'avance sur Lorenzo. Stoner se dit "impatient" de s'élancer sur le circuit, même si celui-ci ne lui a pas toujours souri. "L’an dernier nous n’avions pas eu un très bon résultat mais c’est un circuit que j’ai toujours aimé et je pense que nous y serons très compétitifs cette année", a admis le leader du championnat. "Il parait que le nouveau revêtement est beaucoup plus lisse, plus rapide et qu’il rend le Mugello encore meilleur qu’avant ! J’espère que nous ferons une bonne course et que nous marquerons des points pour le Championnat", a résumé l'Australien de 25 ans.

Cette course marquera par ailleurs le retour à la compétition de Dani Pedrosa. Absent depuis trois Grands Prix, après une blessure et des opérations à la clavicule, l'Espagnol retrouve l'asphalte avec plaisir. "Je suis impatient de piloter la moto, de reprendre le rythme et de me retrouver aussi compétitif qu’avant ma blessure. Ce sera difficile après avoir été écarté de la compétition mais je n’avais pas le choix. Durant tout ce temps je suis resté en contact avec l’équipe et je sais qu’ils sont impatients de revenir à la normale", a-t-il dit.

MotoGP:
1. Casey Stoner (AUS/Honda) 136 pts
2. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 108
3. Andrea Dovizioso (ITA/Honda) 99
4. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 81
5. Nicky Hayden (USA/Ducati) 71
6. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 61
7. Ben Spies (USA/Yamaha) 61
8. Hiroshi Aoyama (JPN/Honda) 51
9. Colin Edwards (USA/Yamaha) 46
10. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 39
11. Hector Barbera (ESP/Ducati) 35
12. Toni Elias (ESP/Honda) 34
13. Karel Abraham (CZE/Ducati) 33
14. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) 32
15. Alvaro Bautista (ESP/Suzuki) 27
16. Loris Capirossi (ITA/Ducati) 22
17. Randy de Puniet (FRA/Ducati) 10
18. John Hopkins (USA/Suzuki) 6

Moto2:
1. Stefan Bradl (GER/Kalex) 127 pts
2. Marc Marquez (ESP/Suter) 70
3. Simone Corsi (ITA/FTR) 67
4. Bradley Smith (GBR/Tech3) 63
5. Yuki Takahashi (JPN/Moriwaki) 56
6. Thomas Luthi (SUI/Suter) 56
7. Andrea Iannone (ITA/Suter) 53
8. Alex de Angelis (SMR/Motobi) 53
9. Julian Simon (ESP/Suter) 49
10. Michele Pirro (ITA/Moriwaki) 37
...
15. Jules Cluzel (FRA/Suter) 27
26. Mike Di Meglio (FRA/Tech3) 7

125 cc:
1. Nicolas Terol (ESP/Aprilia) 128 pts
2. Jonas Folger (GER/Aprilia) 101
3. Sandro Cortese (GER/Aprilia) 94
4. Johann Zarco (FRA/Derbi) 94
5. Maverick Vinales (ESP/Aprilia) 90
6. Efren Vazquez (ESP/Derbi) 71
7. Luis Salom (ESP/Aprilia) 55
8. Hector Faubel (ESP/Aprilia) 54
9. Sergio Gadea (ESP/Aprilia) 52
10. Danny Kent (GBR/Aprilia) 38
...
18. Louis Rossi (FRA/Aprilia) 13
20. Alexis Masbou (FRA/KTM) 10

Romain Bonte