La base navale de Mar del Plata
La base navale de Mar del Plata où converge le Dakar |

Rendez-vous à la base

Publié le , modifié le

Une ville départ de Dakar, c'est toujours une ville en effervescence, où tout est fait pour mettre en évidence l'importance que revêt localement l'évènement. C'est une fête avec ses artifices et ses mouvements de foule. Animations, vente à la sauvette, et stands installés sous d'immenses toiles blanches: e village du Dakar de Mar Del Plata ne fait pas exception à la règle.

Ceux qui déambulent dans les allées de la base navale de Mar del Plata sont déjà dans le Dakar. Car si, en plus de pouvoir participer à des attractions multiples que les sponsors et partenaires offrent au public, ils peuvent apercevoir les véhicules qui, dans deux jours maintenant, iront en découdre avec le sable, ils peuvent aussi côtoyer les pilotes à pied d'œuvre. Mieux encore, pour leur donner l'eau à la bouche, des écrans géants repassent en boucle les temps forts des éditions précédentes qui se sont courues en Amérique du sud.

La ville a changé de statut. De station balnéaire où les touristes viennent profiter du soleil, elle est devenue le temps de ce Dakar, une ville différente, de fer, de couleurs, où dans le village, pilotes, techniciens, personnel d'encadrement entretiennent des rapports particuliers. Il y est question d'accolades, de poignées de main, de gestes qu'échangent les hommes avant la bataille. C'est que tous se connaissent depuis longtemps, champions ou pilotes subalternes, et se sont souvent battus contre les mêmes éléments.

Alors bien sûr, de prime abord, si ce n'était ces lourdes voitures et ces motos impressionnantes, dûment estampillées Dakar, on croirait peu que ces équipages là en sont à leurs tous derniers préparatifs. On croirait peu surtout qu'ils puissent être adversaires et prêts à aller jusqu'au bout pour s'imposer. C'est que la famille du Dakar s'est constituée sur une histoire parfois douloureuse mais toujours sublime dans l'exploit et dans la dimension humaine. Alors ici, on parle de concurrents. Et on se souhaite bonne chance.

En échangeant sur la question, le public comprend vite que le Dakar est une compétition hors-norme, puisqu'elle a conservé son éthique et son esprit d'aventure.Et s'il ne peut lui-même se nourrir à satiété de sa dose de poussière et d'espace, il peut quand même, le temps d'un instant, vivre l'évènement de l'intérieur. Pour l'heure, et jusqu'à dimanche, les nombreux visiteurs de la Ville du Dakar vont donc faire le plein de rêve. Jeux, simulateurs de rallye, animations tous azimuts avec cadeaux à gagner, voilà pour ce qui les attend. Ils prendront conscience sans doute que la course est lancée, lorsque les véhicules dévaleront samedi la rampe de présentation de la place Almirante Brown pour le lancement symbolique de l'épreuve. Et ce pour le grand plaisir des "marplatenses" et des touristes.   

Christian Grégoire