Sébastien Ogier remporte le Rallye du Mexique

WRC : Sébastien Ogier remporte un Rallye du Mexique écourté d'une journée

Publié le , modifié le

C'est dans une atmosphère bien particulière que le sextuple champion du monde WRC s'est imposé pour la première fois cette saison, au Rallye du Mexique. Amputée d'une journée en raison de la propagation du coronavirus, la troisième manche du championnat a pris fin dans la nuit du samedi au dimanche. Sébastien Ogier, quasiment jamais inquiété du week-end, l'a emporté devant le champion du monde en titre Ott Tänak (27"8) et Teemu Suninen (37"9).

Le championnat du monde des rallyes s'éteint à son tour, à l'image de toutes les autres compétitions sportives. D'abord maintenue, la décision finale est prise dans la nuit du samedi. Pour la sécurité de tous et en raison de la propagation du coronavirus, le Rallye du Mexique s'arrête là et annule les trois dernières spéciales prévues ce dimanche. Vainqueur de cette troisième manche de la saison, Sébastien Ogier s'est empressé d'annoncer via son compte Twitter qu'il ne savourera pas cette victoire : "Cette victoire est complètement différente des autres car ce rallye n'aurait pas dû avoir lieu ! (...) Si nous avons mis les fans en danger ici, cette victoire n'a aucune valeur."

Première de la saison pour le Français

Et pourtant, le pilote Toyota déjà sextuple champion du monde de sa discipline avait tout pour célébrer cette journée. Après sa deuxième place derrière Thierry Neuville au Monte-Carlo puis une quatrième place en Suède, le Tricolore s'est enfin libéré et remporte son premier rallye en 2020. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Sébastien Ogier n'a laissé aucune chance à ses adversaires. Son principal rival, le Belge Thierry Neuville, étant écarté dès le vendredi pour problème moteur (termine le rallye à la 16e place), le Tricolore s'est rapidement imposé en patron. Il comptabilise 27''9 secondes d'avance au terme de la troisième et dernière journée sur Ott Tänak et 37''9 secondes et Teemu Sinunen.

Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Sébastien Ogier en a également profité pour chiper la place de leader au classement général. D'abord occupé par Neuville, puis par Elfyn Evans qui avait rayonné lors du Rallye de Suède, le pilote français retrouve le trône avec un total de 62 points, devant le Britannique qui en compte 54.

WRC : Sébastien Ogier remporte un Rallye du Mexique écourté d'une journée
© ALFREDO ESTRELLA / AFP

Attention à la concurrence

Dominé par des pilotes français pendant plus de 20 ans, le WRC s'est transformé et accueille de nouvelles stars. A l'image de la saison passée où l'Estonien Ott Tänak a été sacré pour la première fois de sa carrière champion du monde, les talents sont diversifiés et la jeunesse commence à marquer son territoire. A 26 ans, Teemu Sinunen (Fiesta WRC) s'est montré tranchant tout au long de ce rallye du Mexique et n'a pas hésité à attaquer son adversaire tricolore jusqu'à la dernière spéciale. Malgré la supériorité du sextuple champion du monde, le Finlandais ne s'est pas dégonflé. Troisième du rallye derrière Tänak, il signe son troisième podium en carrière.

Classement

1. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (FRA/Toyota) 2 h 47:47.6
2. Ott Tänak/Martin Järveoja (EST/Hyundai) à 27.8
3. Teemu Suninen/Jarmo Lehtinen (FIN/M-Sport Ford) 37.9
4. Elfyn Evans/Scott Martin (GBR/Toyota) 1:13.4
5. Kalle Rovanperä/Jonne Halttunen (FIN/Toyota) 2:20.5
6. Pontus Tidemand/Benn-Patrik Barth (SWE/Skoda Fabia R5) 10:29.3 (WRC2)
7. Nikolay Gryazin/Yaroslav Fedorov (RUS/Hyundai New Gen. i20 R5) 12:27.0 (WRC2)
8. Marco Bulacia Wilkinson/Giovanni Bernacchini (BOL/ITA/Citröen C3 R5) 13:37.5 (WRC3)
9. Gus Greensmith/Elliott Edmonson (GBR/M-Sport Ford) 13:56.5
10. Ole-Christian Veiby/Jonas Andersson (NOR/SWE/Hyundai New Gen. i20 R5) 15:32.2 (WRC2)
... 
16. Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai) 42:38.1
Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Neuville 8 (ES1, ES2, ES6, ES14, ES16, ES19, ES20, ES21), Tänak 6 (ES3, ES7, ES9, ES15, ES17, ES18), Ogier 4 (ES4, ES10, ES11, ES13), Sordo 1 (ES5), Rovanperä 1 (ES12)
Pénalités: 
Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai): +1:50.0 (11 min de retard), +20.0 (2 min de retard)
Ole-Christian Veiby/Jonas Andersson (NOR/SWE/Hyundai New Gen. i20 R5): +50.0 (5 min de retard), +10.0 (faux départ ES10)
Principaux abandons: 
Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/M-Sport Ford): incendie (ES7), n'a pas repris le départ
Dani Sordo-Carlos del Barrio (ESP/Hyundai): surchauffe moteur (ES7), n'a pas repris le départ
 Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai): problème électrique (ES9), a repris le départ samedi