WRC - Rallye de Sardaigne : l'Espagnol Dani Sordo gagne en Sardaigne devant Thierry Neuville et Sébastien Ogier

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Dani Sordo
Dani Sordo s'est imposé en Sardaigne. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Comme l'année dernière, c'est l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai) qui s'est imposé au Rallye de Sardaigne. Il devance son coéquipier Thierry Neuville (Hyundai) et Sébastien Ogier (Toyota). Le Français a perdu la deuxième place lors de la seizième et dernière spéciale du week-end.

Bis repetita. Un an après, l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai) a de nouveau remporté dimanche le Rallye de Sardaigne, 6e manche (sur 8) du championnat du monde (WRC). Il devance le Belge Thierry Neuville (Hyundai) et le Français Sébastien Ogier (Toyota).

Sordo a eu peur jusqu'au bout mais il a réussi à préserver cinq secondes d'avance sur Neuville, six secondes sur Ogier, après trois jours de bagarre acharnée sur ces pistes sardes où il s'était déjà imposé l'an dernier. Retardé vendredi matin par des problèmes de suspension, Ott Tänak (Hyundai) a terminé en beauté par une victoire dans la Power Stage (ES16), assortie de cinq points de bonus au championnat.

Sordo, qui ne court pas tous les rallyes pour Hyundai est donc logiquement loin au classement des pilotes dans ce championnat du Monde WRC toujours dominé par Elfyn Evans (Toyota). Le Britannique a pris la 4e place en Sardaigne ce week-end. Il termine au pied d'un podium composé de Thierry Neuville qui a devancé Sébastien Ogier d'une seconde après la seizième et dernière épreuve spéciale. Mais le Français est deuxième du championnat à quatorze points du leader Elfyn Evans (97 contre 111). Le Belge Thierry Neuville gagne lui deux places avec 87 points.

à voir aussi WRC - Rallye de Sardaigne : Revivez la dernière journée du rallye de Sardaigne WRC - Rallye de Sardaigne : Revivez la dernière journée du rallye de Sardaigne

Au classement constructeurs, la victoire de Dani Sordo permet à l'équipe Hyundai de reprendre le contrôle du classement et est toujours bien placé pour conserver son titre. Mais la menace de Toyota, à sept seulement, planera jusqu'à la fin du championnat. Il reste deux rallyes cette saison, en Belgique en novembre, autour d'Ypres, puis près de Milan début décembre, au Rallye de Monza, qui a été ajouté vendredi au calendrier de cette saison 2020 raccourcie par la pandémie de nouveau coronavirus.

AFP