Julien Ingrassia et Sébastien Ogier (Champions du monde 2014 de WRC)
Julien Ingrassia et Sébastien Ogier (Champions du monde 2014 de WRC) | JOSEP LAGO / AFP

WRC: Deuxième titre mondial pour Sébastien Ogier !

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Ogier (VW Polo-R) a conservé son titre de champion du monde des pilotes WRC après sa victoire remportée dimanche lors du rallye de Catalogne. En terminant devant son coéquipier, Jari-Mari Latvala et Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS), autre Finlandais, Ogier, associé à son compatriote Julien Ingrassia, ajoute un deuxième titre mondial consécutif à son palmarès.

Sébastien Ogier est définitivement le nouveau maître du WRC. A la manière d'un Sébastien Loeb, le pilote Français porte sa marque, en l'occurence Volkswagen, au pinacle de la discipline. Vainqueur de 7 rallyes cette saison, Ogier, accompagné de Julien Ingrassia, n'a laissé aucune chance à ses adversaires tout au long de la saison. Il est sacré alors qu'il reste encore une manche à disputer, en Grande-Bretagne. Après les neuf titres de Loeb, la France empoche donc son 11e titre de suite en WRC. C'est évidemment un record.

A 30 ans, Ogier confirme qu'il est la nouvelle terreur du circuit. Lui l'ancien rival de Loeb, écrase ses adversaires. Après une saison 2013 dominée de la tête des épaules, Ogier a connu quelques couacs en 2013, notamment son abandon en Allemagne suivi deux rallyes plus tard d'une 13e place en France. Ces péripéties ne l'empêchent pas de décrocher la couronne mondiale pour la deuxième année consécutive.

Latvala toujours placé

Volkswagen, qui dispute le championnat depuis le Monte Carlo 2013 avait été sacré champion du monde des constructeurs pour la deuxième année consécutive à l'issue du rallye d'Australie. Latvala a remporté la Power Stage (ES17) devant Chris Meeke (Citroën DS3) et Andreas Mikkelsen (VW), Ogier se classant 4e. La victoire s'est dessinée très vite pour le Français qui, en dépit de sa position d'ouvreur de la route - en terre vendredi - a terminé la première journée avec plus de 36 secondes d'avances sur Latvala, son dernier concurrent pour le titre. Cette avance a été minorée de seulement neuf secondes le samedi au terme de 160 km menés tambour battant par les deux pilotes.

Dimanche, Latvala a maintenu sa pression sur le Français, signant quatre succès en autant de spéciales mais échouant pour 11 secondes et 3/10e dans sa quête d'un premier titre. Hirvonen retrouve les joies du podium qu'il avait quitté depuis le rallye du Portugal en avril.

Le sacre d'Ogier en vidéo : 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot