Sébastien Ogier vainqueur du rallye de France
Sébastien Ogier vainqueur du rallye de France | PATRICK HERTZOG - AFP

Sébastien Ogier s'impose en Alsace

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier a remporté le rallye de France, disputé en Alsace. C'est la 7e victoire de la saison pour le tout récent Champion du monde des pilotes.

Son compatriote Sébastien Loeb, pilote le plus titré de l'histoire qui  disputait ce week-end en Alsace le dernier rallye WRC de sa carrière, n'a pas  terminé l'épreuve, victime d'une sortie de route dimanche matin. Il s'agit de la deuxième victoire d'Ogier au rallye de France après son  triomphe de 2011 au volant d'une Citroën. Le Gapençais (29 ans) a signé en Alsace son septième succès en 2013,  confirmant son insolente domination cette saison. Déjà vainqueur en Suède, au  Mexique, au Portugal, en Italie, en Finlande et en Australie, Sébastien Ogier  est sans rival au championnat du monde. Sacré champion du monde jeudi au terme de la Power Stage du rallye de  France, il possède 94 points de plus que son dauphin, le Belge Thierry Neuville  (Ford), 4e dimanche.

Ogier revient de loin ce weekend

Le succès d'Ogier ce week-end a été long à se dessiner. Vendredi soir, le  Haut-Alpin accusait un retard de presque 30 secondes sur la tête de course  alors occupée par Neuville. Ogier a réagi samedi en signant cinq scratches pour  revenir au contact des meilleurs. "Avec Julien (Ingrassia son copilote, ndlr), on a réussi à se remotiver  samedi après un vendredi très compliqué. Ce fut la clé de notre réussite", a  expliqué le pilote de la Polo. Ogier a ensuite été époustouflant dimanche, signant les trois meilleurs  temps de la matinée pour prendre la tête et creuser un écart confortable sur  Sordo et Latvala tandis que Sébastien Loeb partait à la faute. Le pilote Citroën qui faisait ses adieux au championnat WRC est parti en  tête à queue dès le premier kilomètre de la première spéciale, retournant sa  voiture dans un ravin du vignoble de Cleebourg. Loeb qui ambitionnait de s'imposer en guise de cadeau d'adieu à ses  supporteurs, venus par millier ce week-end le long des routes d'Alsace, a  terminé sa carrière sur le toit, "désolé" pour ses fans, mais n'éprouvant  "aucun regret d'avoir tout tenté pour l'emporter".

AFP