Sébastien Ogier, aérien en Allemagne
Sébastien Ogier en mode aviateur | BASTIEN BAUDIN / AUSTRAL / DPPI media

Sébastien Ogier est en Catalogne pour conclure

Publié le , modifié le

Le quatrième titre mondial en WRC de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Volkswagen) est au bout de la route du rallye de Catalogne. Avec 63 pts d'avance sur le duo Mikkelsen-Jaeger, l'équipage français a de grandes chances d'être sacré en Espagne. Il ne leur faut qu'une troisième place et un point grapillé lors de la power stage pour remporter la couronne 2016. Libéré par ses deux victoires en Allemagne et en Corse, Ogier visera la passe de trois autour de Barcelone où l'alternance terre - asphalte lui convient parfaitement.

Sébastien Ogier ne connaît pas les lignes droites. Souvent contraint par le règlement à balayer la route et à en subir les ralentissements, le pilote phare de Volkswagen a vécu une saison en dents de scie. Deux succès en ouverture de la saison au Monte-Carlo et en Suède puis quatre podiums en six courses pour garder ses distances. En mal de victoires, Ogier a bien profité du retour sur le bitume en Allemagne et en Corse pour retrouver la première place. Dès lors, il ne faisait quasiment plus aucun pli que le Français conserverait sa couronne mondiale. "Lors des deux derniers rallyes asphalte en Allemagne et en France, notre but était de finir bien classés dans l’optique du championnat, explique-t-il. Tout s’est déroulé de la meilleure façon possible puisque nous avons gagné ces deux épreuves. Nous avons accompli un bon pas en avant vers un nouveau titre et nous pouvons envisager les prochaines courses en étant plus détendus dans la mesure où nous n’avons plus besoin de marquer beaucoup de points pour réussir."

Ogier sans pression

En effet, Ogier et Ingrassia n'ont plus besoin que d'une troisième place assorti d'un point récolté lors de la power stage. Sauf incident mécanique, c'est dans la poche pour Ogier, déjà double vainqueur en Catalogne (2013 et 2014). "Le Rallye d’Espagne est le seul de la saison à être couru à la fois sur terre et sur asphalte et c’est pourquoi je l’apprécie tant, indique le Gapençais. J’y ai connu beaucoup de réussite en 2013 et 2014 et j’y ai fait l’an dernier une erreur qui m’a coûté la victoire dans la dernière spéciale. Je promets que cela n’arrivera pas cette année mais je ne viens pas en Espagne pour réparer cette erreur. L’opportunité de remporter le championnat est une motivation suffisante." Mikkelsen ne se fait d'ailleurs pas trop d'illusion sur ses chances. Même s'il avait gagné l'an passé, son objectif est surtout de défendre sa place de dauphin du roi Ogier

Meeke vise 2017

"Cela serait fantastique de gagner de nouveau ce rallye et cela m’aiderait à défendre ma seconde place au championnat pilotes, assure-t-il. Les points de la victoire constitueraient un solide pas en avant dans cette perspective.” Une deuxième place aussi. Chez Volkswagen, on se méfie toutefois des Hyundai et Citroën qui n'ont rien à perdre et qui ont prouvé leur excellent niveau sur asphalte. Chez Citroën, on vise plutôt 2017 pour contester la suprématie de VW. "Mon objectif sera le même qu’en Corse : essayer de trouver un bon rythme, progresser et préparer 2017, a lancé Kris Meeke. Cette saison, tout se passe plutôt bien pour moi puisque je me suis montré compétitif sur tous les terrains. J’espère donc qu’il en ira de même en Espagne et un bon résultat ne serait pas pour me déplaire, même si cela ne changera rien à ma saison." Ogier peut dormir tranquille, l'affaire semble entendue pour tout le monde.