Sébastien Ogier Volskwagen Peugeot
Sébastien Ogier au volant de sa Volkswagen | AFP - Frédérik Florin

Sébastien Ogier en grande difficulté en Alsace

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Ogier (VW Polo-R), leader du championnat du monde, est parti à la faute dès la deuxième spéciale du rallye de France, avant de connaître des problèmes mécaniques et de concéder plusieurs minutes à ses concurrents, vendredi matin dans les Vosges.

Trois kilomètres après le départ de la longue spéciale du Pays d'Ormont (34 km), le champion du monde en titre a effectué un tête à queue dans une épingle à gauche. Sa Volkswagen a éprouvé des difficultés à repartir et le pilote a même été contraint de s'arrêter quelques centaines de mètres plus loin. Dans l'affaire, Ogier a concédé plus de quatre minutes au Norvégien Andreas Mikkelsen (VW Polo-R), auteur du meilleur temps. Cet incident coûte cher au Français qui ambitionnait au départ du rallye de décrocher son deuxième titre mondial. Il doit, pour ce faire, devancer son équipier finlandais Jari-Matti Latvala de six points dimanche soir, ce qui semble désormais très compromis. "Le rallye est perdu, c'est sûr", a déploré Ogier évoquant "un problème moteur".

Après deux spéciales, la tête du rallye est occupée par Mikkelsen devant Latvala (à 3 secondes) et le Britannique Kris Meeke (à près de 4 secondes). Ogier concède 4 min 12 sec de retard. Le Belge Thierry Neuville, candidat au podium, a lui aussi connu des soucis de moteur ("un manque de puissance", a-t-il déploré) durant cette spéciale. Il a concédé une minute à Mikkelsen. Il reste cinq spéciales à disputer vendredi.

francetv sport @francetvsport