RC/Rallye d'Argentine - Ogier fait un tonneau mais reste devant

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Ogier (Citroën DS3) menait toujours dimanche le rallye d'Argentine à trois épreuves spéciales de la fin (ES17 à ES19), soit 11 km chronométrés au total, mais était plus que jamais sous la menace de Sébastien Loeb (Citroën DS3), 2e à 21 secondes. Ogier a fait un tonneau à un kilomètre de l'arrivée de la 1re épreuve spéciale de la 3e et dernière journée (ES16, Ascochinga, 48 km).

"J'ai trop coupé un virage et je suis parti en tonneau", a-t-il expliqué à  la fin de cette ES16, dans laquelle il a perdu 26 secondes sur Loeb, puis il a  passé un long moment à examiner sa DS3. D'après les premières observations d'Ogier, transmises à son équipe, le  pare-brise est enfoncé, l'aileron arrière partiellement arraché et Ogier n'aura  plus de direction assistée pour les trois dernières spéciales. "Il va falloir qu'il ait de gros bras. Ca va se jouer à la seconde", a  prévu Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing.

Il ne restait plus que trois spéciales (ES17 à ES19) avant la fin du  rallye, la première à partir de 10h27 locales (13h27 GMT) et la dernière à  partir de 12h10 locales (15h10 GMT), mais dans l'ordre inverse des dix premiers  du classement. Plus embêtant, la première spéciale du jour était assez éloignée de la base  du rallye, ce qui obligeait Ogier à effectuer un long parcours de liaison dans  une voiture abîmée, vers les trois dernières spéciales, et aucune assistance de  prévue.

Juste derrière Loeb, Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS), 3e, n'était qu'à 23  secondes d'Ogier, et lui aussi toujours en course, théoriquement, pour la  victoire finale.

Mathieu Baratas