L'ombre de Loeb ne retire rien aux exploits d'Ogier

L'ombre de Loeb ne retire rien aux exploits d'Ogier

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier a été sacré champion du monde de rallye WRC ce dimanche, grâce à un podium sur le rallye de Grande-Bretagne. Son cinquième titre d'affilée. Une performance incroyable mais toujours éclipsée par les succès de Sébastien Loeb, qui n'a quitté la compétion qu'il y a cinq ans. Cependant, le pilote qui approche des 34 ans a encore quelques années devant lui pour aller titiller son prédecesseur, même si ce qu'il a déjà réalisé est évidemment déjà gravé dans l'histoire du rallye.

En remportant son cinquième championnat, Sébastien Ogier est devenu le deuxième pilote ayant remporté le plus de sacres WRC. Bien sûr, la comparaison avec son illustre prédécesseur et homonyme, Sébastien Loeb, est tentante. Ainsi, a-t-on pu lire "Sébastien Ogier se rapproche de Sébastien Loeb". Mais rappelons tout de même qu'une certaine marge subsiste entre les palmarès des deux pilotes français. Avec ses neuf titres consécutifs, Loeb n'a pas facilité la tâche d'Ogier, qui est toujours (pour l'instant peut-être) dans l'ombre de ses triomphes.

D'autant que la saison qui vient de s'écouler, sur un plan strictement statistique, n'a pas été exceptionnelle. Sébastien Ogier, et son copilote de toujours, Julien Ingrassia, n'ont remporté que deux courses, bien loin de leur standard habituel. Mais il ne sous-estimons pas ce qu'il a réalisé depuis le début de sa carrière. 

Oui, il est encore très loin du record de Sébastien Loeb. Il est également encore à distance du nombre de victoires de course, même s'il a le deuxième meilleur total de l'histoire avec 40 succès (devant Marcus Grönholm). L'Alsacien en a remporté 78.

Le changement ne l'a pas dérangé

Mais Ogier a déjà en sa possession deux records, décrochés lors de l'exercice 2013. Alors au volant de sa Volkswagen, il avait marqué 290 points, record du nombre de points marqués sur une saison. Et cette année là, il avait aussi brisé le record du nombre de points d'écart par rapport à un coéquipier (128 points de plus que Latvala).

Le pilote de 33 ans, contrairement à Sébastien Loeb, a su quitter sa zone de confort et continuer à s'imposer dans une autre écurie que celle qui l'a amené au titre. Si Loeb a été champion neuf fois d'affilée avec Citroën, Ogier a tourné la page Volkswagen, en partie forcé, mais avec succès. Le premier nommé est le premier à le remarquer. "C'est beau d'être titré avec deux équipes. Ogier a du mérite, car ce n'est pas forcément simple de changer ses habitudes, de découvrir une nouvelle voiture et de s'adapter à de nouvelles sensations du jour au lendemain" a déclaré Loeb à L'Equipe.

Premier sacre d'un pilote de team privé depuis 1981 

Une performance d'autant plus remarquable, qu'Ogier l'a réalisée avec un team privé, M-Sport. C'est le premier pilote depuis Ari Vatanen en 1981 à remporter le championnat du monde de rallye WRC au sein d'une écurie privée. "C'était un pari osé", avec une équipe qui "n'a pas les moyens des autres et qui n'était pas super performance ces dernières années" est revenu l'intéressé juste après son sacre. 

Un pari qui s'est donc avéré payant, mais Sébastien Ogier n'est pas sûr à 100% de continuer avec M-Sport. Il aimerait que la voiture soit plus compétitive et a entrouvert la porte d'un départ, sans jamais en parler.

Andréa La Perna @A_LaPerna