Rallye de Monte-Carlo : Neuville (Hyundai) mène la vie dure à Ogier (Toyota) lors de la 1re journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le Belge Thierry Neuville, à l'aise au volant de sa Hyundai
Le Belge Thierry Neuville, à l'aise au volant de sa Hyundai | AFP - THOMAS FENETRE / DPPI Media

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La 1re journée de spéciales du rallye de Monte-Carlo, 1re manche du championnat WRC, a tourné à l'avantage de Thierry Neuville. Le Belge, net vainqueur de la 2e et dernière spéciale du jour, a comblé tout son retard sur Sébastien Ogier (Toyota), vainqueur de la première, pour le renvoyer à 19"1. Le septuple tenant du titre de cette épreuve pointe en 2e position, pris en sandwich par les Hyundai puisqu'Ott Tänak, champion du monde en titre, est 3e à 25"1, un souffle devant Elfyn Evans (Toyota), à 25"4. Le match enter le constructeur nippon et le coréen est déjà lancé.

Il s'est interrogé sur son choix de pneus à l'arrivée. Sébastien Ogier ne pouvait que constater les dégâts: leader au départ de la 2e spéciale, il a vu fondre sur lui un Thierry Neuville affamé. Il est vrai que le Belge doit faire face dans sa propre écurie à la concurrence du champion du monde en titre, l'Estonien Tänak, arrivé à l'intersaison en provenance de Toyota. Ce deuxième acte, disputé comme le premier en pleine nuit, le pilote belge de Hyundai a su en profiter pour se refaire la cerise dans des conditions difficiles. Car si la neige n'es pas pour l'instant au programme, la nuit fait apparaître des plaques de verglas sur les routes. "C'était très piègeux", a souligné Neuville alors que Tänak se plaignait lui des fumigènes allumés par les spectateurs et qui ont gêné sa visibilité.  "Je suis content d'être en vie", a-t-il ajouté à l'arrivée de la 2e spéciale qui l'a vu perdre beaucoup de temps sur son coéquipier belge.

En s'imposant avec 25"5 d'avance sur le Français, il lui a chipé la première place du classement général pour 19". "On n'a pas pris trop de risques et on aurait pu être plus rapides, mais le rallye est encore très long", relativisait le septuple vainqueur consécutif de ce rallye, le plus rapide lors de la 1re spéciale, avec 1"8 d'avance sur Tänak, 1"9 sur Evans, et 6"4 sur Neuville. Une Toyota, une Hyundai, une Toyota, une Hyundai, l'ordre est déjà établi. 

à voir aussi WRC : Revivez la 1re journée du rallye de Monte-Carlo WRC : Revivez la 1re journée du rallye de Monte-Carlo

Cette ES2 avait placé les pilotes face à un dilemme: pneus cloutés ou pas ? Les trois hommes n'ont pas fait le choix des clous, mais ils occupent néanmoins les trois premières places. Elfyn Evans (Toyota), qui avait fait le choix de mettre des cloutés, a fini dans les échappements du 3e, Ott Tänak (Hyundai). Les Hyundai et les Toyota se prennent donc en sandwich au terme de cette première journée. Et c'est sans doute parti pour durer.

Car Sébastien Loeb (Hyundai),  vainqueur lui-aussi à 7 reprises du Monte-Carlo, est déjà renvoyé à 51" du leader. C'est pourtant lui le plus rapide derrière le quatuor de tête...

Classement

1. Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai): 26:23.5 
2. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (FRA/Toyota) à 19.1 secondes
3. Ott Tänak/Martin Järveoja (EST/Hyundai) à 25.1
4. Elfyn Evans/Scott Martin (GBR/Toyota) à 25.4
5. Sébastien Loeb/Daniel Elena (FRA-MON/Hyundai) à 51.0
6. Esapekka Lappi/Jan Ferm (FIN/M-Sport Ford) à 1:07.08
7. Kalle Rovanperä/Jonne Haltunen (FIN/Toyota) à 1:18.5
8. Eric Camilli/François-Xavier Buresi (FRA-Citroën), 1er WRC3 à 1:58.6
9. Mads Ostberg/Torstein Eriksen (NOR/Citroën), 1er WRC2 à 1:59.6
10. Stéphane Sarrazin/Kévin Parent (FRA-Hyundai), 2e WRC3 à 2:19.6